FrancePolitique

France: Marine Le Pen mise en examen pour ses tweets sur l’EI.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a été mise en examen ce jeudi 1er mars 2018. Et pour cause, elle a relayé des photos d’exactions de l’organisation terroriste État Islamique (EI) sur Twitter.

Le délit en question est passible de 3 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende. Marine Le Pen a été mise en examen, ce jeudi, pour « diffusion d’images violentes » par un juge de Nanterre.

5

En effet, en décembre 2015, une enquête avait été ouverte par le parquet de Nanterre pour « diffusion d’images violentes » par la présidente du Front national.

En fait, Marine Le Pen avait » twitté » des photos d’hommes torturés et exécutés par le groupe Djihadiste.

L’un des tweets avait ensuite été retiré sur demande de la famille de l’ancien otage américain James Foley.

« Je suis mise en examen pour avoir dénoncé l’horreur de Daech. Dans d’autres pays ça me vaudrait une médaille, a réagi Marine Le Pen. La persécution politique n’a même plus la limite de la décence. »

En janvier, le député apparenté FN du Gar,  Gilbert Collard avait également été mis en examen pour le même motif.

Marine Le Pen engagée au sein du Front National, occupe plusieurs mandats locaux à partir de 1998.

Elle siège de 2004 à 2017 au Parlement européen, où elle co-préside le groupe politique Europe des nations et des libertés (ENL).


1

Elle est élue présidente du Front national lors du congrès de Tours de janvier 2011, succédant ainsi à son père, Jean-Marie Le Pen, qui dirigeait le parti depuis sa fondation.

Son arrivée à la présidence du FN s’accompagne d’un durcissement de son discours et de celui du parti à l’encontre de l’Union européenne(UE). Marine le Pen dénonce, lors de son discours d’investiture à la présidence du FN, « un projet technocratique, totalitaire et nuisible à nos libertés »

Emeraude ASSAH

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page