À la UneFootball

France: Voici pourquoi Karim Benzema joue avec un bandage à la main droite

Beaucoup l’auront remarqué, depuis deux ans, Karim Benzema international Français du Real Madrid joue avec un bandage à la main droite. Cela a bien une explication.

Son tout dernier match dans une grande compétition avec les Bleus, c’était face à l’Allemagne, en quarts de finale de Coupe du monde 2014 au Brésil. Mardi soir, Karim Benzema a refoulé les pelouses pour une grande compétition avec sa sélection lors de l’entrée en lice de l’Équipe de France à l’Euro 2020 après plusieurs années d’absence due à un problème de sextape.

Publicité

Avec un trio qui fait trembler toute l’Europe, Karim Benzema depuis son retour en EDF est aligné avec Griezmann et Kylian Mbappé en attaque. Même si muet hier, les Coqs Sportifs ont pu remporter la rencontre à 1 but à 0 contre l’Allemagne. Match un peu mitigé ce soir-là contre l’Allemagne, Karim l’attaquant de 33 ans, va devoir très rapidement montrer à Didier Deschamps qu’il a eu raison de le rappeler en sélection et l’installer en titulaire à la place du meilleur buteur en activité, Olivier Giroud.

En effet, comme deux ans avant, Karim Benzema a joué mardi avec un bandage à la main droite. C’est son signe distinctif sur le terrain, à l’instar d’Antoine Griezmann qui joue avec un maillot à manches longues, et ce peu importe la météo.

Mais alors, pourquoi ce détail si visible ? Il faut remonter au 13 janvier 2019. Ce soir-là, le Real Madrid affronte le Bétis Séville, pour le compte d’une simple journée du championnat d’Espagne. Mais à la suite d’un contact avec le défenseur Marc Bartra, KB9 chute et se fracture l’auriculaire.

Il sort aussitôt sur blessure. Mais quelques jours plus tard, défiant la médecine et les recommandations habituelles, il tient à ne pas déclarer forfait pour les échéances suivantes et décide donc de jouer avec une attelle. C’est la seule solution pour maintenir son petit doigt brisé en place, et échapper à une longue indisponibilité. Cela ne s’en ressent pas sur ses performances.

Publicité 2

Pourtant, l’année suivante, il continue de ressentir une gène et consulte un spécialiste aux États-Unis. Celui-ci remarque que ses os se sont solidifiés, mais de travers. Une fois de plus, on lui recommande une opération chirurgicale. Et encore une fois, Karim Benzema refuse. Voilà comment il se retrouve donc à jouer en permanence avec une partie de la main abimée. Mais si son doigt n’est plus très droit, ses frappes, elles, font souvent mouches.

Akon

Hello ! Je suis Boa Jules Akon, journaliste sportif et culturel, lisez mes articles sur Afrikmag, merci.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page