À la UneMondePolitique

G20/ Le Brésil se dit « clairement opposé » à l’exclusion de la Russie

Le Brésil est contre toute exclusion de la Russie du G20. Face aux manœuvres de l’Occident, ce pays qui constitue l’un des piliers des BRICS avec la Russie et la Chine, se range du côté de Moscou. La clarification est venue du ministre des Affaires étrangères brésilien qui révèlent des manœuvres de l’Europe sur ce sujet.

5

Le Brésil se dit catégoriquement opposé à toute exclusion de la Russie du G20. Devant les membres du Sénat, le ministre des Affaires étrangères du Brésil a expliqué la raison. Il dénonce des manœuvres de bas étage des autres partenaires qui ferraillent pour exclure la Russie. Carlos França rappelle la posture multilatérale du Brésil pour justifier la position du pays.

Le ministre brésilien des Affaires étrangères a donc indiqué le jeudi 24 mars que le gouvernement du président Jair Bolsonaro était à l’idée d’exclure la Russie du G20, comme suggéré notamment par les Etats-Unis. « Nous avons vu l’émergence d’initiatives dans divers organismes internationaux visant à expulser la Russie de ces entités ou à suspendre sa participation. Le Brésil s’y est clairement opposé (…) conformément à notre position traditionnelle en faveur du multilatéralisme et du droit international », a déclaré Carlos França.

Le Sénat brésilien voulait d’un débat sur les conséquences de la guerre en Ukraine. Débutée dans la nuit du 24 février, l’Opération militaire spéciale de la Russie est à son 30ième jour. La Russie est sur le point de faire tomber la ville côtière de Marioupol. C’est une cible stratégique pour la Russie qui veut mettre fin aux exactions du Bataillon Azov, une milice néonazie qui terrorise les populations russophones du Donbass.

Lire aussi: Ukraine/ Zelensky demande à Vladimir Poutine de rechercher la paix maintenant

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page