Afrique
A la Une

Génocide en Namibie : le président Hage Geingob rejette l’offre de réparations de l’Allemagne

Le président namibien Hage Geingob a rejeté l’offre de réparations faite par l’Allemagne pour les massacres commis dans sa colonie au début du 20e siècle.

Les troupes allemandes ont tué des dizaines de milliers de Herero et de Nama entre 1904 et 1908 en réponse à un soulèvement anticolonial. Selon des sources, 75% de la population Herero et la moitié de la population Nama seraient mortes  lors de ce massacre historique.

Publicité

Les deux pays ont entamé des négociations sur les réparations en 2015 et ont tenu jusqu’à présent huit cycles de pourparlers.

Le président Geingob a été informé mardi par Zed Ngavirus, l’envoyé spécial du gouvernement, de l’avancement des négociations, avant une série ultime de discussions dont la date n’a pas encore été fixée.

« L’offre actuelle de réparations faite par le gouvernement allemand reste une question en suspens et n’est pas acceptable pour le gouvernement namibien », a déclaré le président dans un communiqué.

L’Allemagne a accepté de s’excuser en principe, mais refuse d’accepter le terme « réparations », alors que la Namibie trouve que ce terme va « panser les plaies », précise le communiqué.

À ce jour, Berlin a reconnu sa responsabilité pour les massacres des Hereros et des Namas, mais n’a pas présenté d’excuses officielles pour ce que certains historiens considèrent comme le premier génocide du XXe siècle. L’Allemagne a refusé à plusieurs reprises de verser à la Namibie des réparations directes, invoquant les millions d’euros d’aide au développement versés au gouvernement namibien.

Publicité 2

Crédit photo : today’sgist

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page