DiversSociété

Ghana : un chauffeur de taxi emprisonné pour avoir tenté de soudoyer un policier

Un chauffeur de taxi au Ghana identifié comme David Ayensu a été condamné à 2 ans de prison après avoir tenté de soudoyer un policier.

Il y a une tradition qui se perpétue entre certains chauffeurs et certains policiers au niveau des barrages. Ce n’est un secret pour personne dans le pays que certains conducteurs soudoient des policiers avec de l’argent lorsqu’ils sont surpris à enfreindre les règles. Mais il semble que la chance n’ait pas souri à ce conducteur lorsqu’un officier du Département de la circulation et des transports (MTTD) du service de police du Ghana l’a arrêté.

Le conducteur aurait tenté de soudoyer le policier avec un billet de 5 GHc. Il conduisait avec un permis de conduire expiré lorsque le policier l’a interpellé.

S’exprimant dans une interview avec Crime Check TV, le chauffeur de taxi a déclaré : « Mon permis renouvelé a été saisi par un autre policier, j’utilisais donc un ancien. Je savais que j’avais commis une erreur, alors lorsque l’officier a pris le permis expiré, j’ai rapidement sorti 5 Ghc et l’ai classé dans une carte opérationnelle AMA, et je le lui ai remis ».

Le conducteur a dit à l’agent de Crime Check que lorsque l’agent de police a rejeté le pot-de-vin, il a rapidement accéléré mais que l’autre agent de police l’a poursuivi.

« L’autre policier m’a poursuivi avec une moto mais j’ai refusé de m’arrêter même lorsque des piétons m’y ont incité. J’ai franchi le feu jaune à un moment et l’agent m’a rattrapé », a-t-il raconté. 

« J’ai reçu une amende de mille huit cents cédis ghanéens mais je n’ai pas pu payer. J’ai écopé d’une peine de deux ans à la prison principale d’Ankaful. »

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!