Ghana

Ghana : Kofi Annan enterré sur une ”terre volée”, les propriétaires s’indignent

Les jeunes de Ga-Dangme, un groupe ethnique du Ghana accuse le gouvernement d’avoir enterré le défunt Kofi Annan sur une terre volée.

Selon ces derniers, le terrain désormais appelé nouveau cimetière militaire appartient légitimement aux habitants de La à Accra, mais il a été pris de force par le gouvernement. Cette information a été révélée par le président des jeunes, Prince Derek Adjei, rapporte le site ghanaweb.

Publicité

Ghana : Kofi Annan enterré sur une ''terre volée'', les propriétaires s’indignent

Prince Derek Adjei affirme que les forces armées ghanéennes (GAF) ont pris de force la parcelle de terre qui est utilisée pour enterrer des hauts responsables. Il a critiqué le gouvernement pour avoir enterré une icône internationale très respectée sur un terrain qui fait l’objet d’une grande controverse. Il a révélé que le chef de La, Nii Dr Kpobi Tettey Tsuru III, avait déjà écrit des lettres au président Akufo-Addo pour que cette portion de terre soit rendue aux habitants de La, mais ses efforts sont restés vains.

Ghana : Kofi Annan enterré sur une ''terre volée'', les propriétaires s’indignent

« La terre n’appartient pas aux militaires; elle appartient aux habitants de La. Les militaires ont pris illégalement le vaste terrain de la population de La. Après que l’armée ait volé la terre, le chef a écrit deux pétitions au président cela fait déjà plusieurs mois mais le président Akufo Addo n’a jamais répondu aux lettres du chef. Et des personnes sont enterrées sur cette terre. Cette aberration doit cesser et l’État doit être responsable et respecter les autorités traditionnelles à travers le pays, pas seulement à Accra. L’utilisation de cette terre par les militaires pour un cimetière n’est même pas autorisée par l’assemblée du district où le président a son propre représentant. Après avoir volé la terre, ils ont délibérément décidé d’y enterrer des personnalités très importantes telles que Kofi Annan, JH Mensah, le professeur Atukwei Okai et l’ancien vice-président Amissah-Arthur. Ils diront que nous déshonorons les mémoires de ces éminents Ghanéens. C’est injuste pour les habitants de La. Nos terres doivent nous être restituées immédiatement », précise une déclaration de Derek Adiei.

Ghana : Kofi Annan enterré sur une ''terre volée'', les propriétaires s’indignent

Publicité


Crédit photo : cnn

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer