Ghana
A la Une

Ghana : le gouvernement veut ériger un sanctuaire national pour les tradi-praticiens

Le gouvernement ghanéen envisage de construire un sanctuaire national pour les tradi-praticiens, a annoncé le ministre de la chefferie et des affaires religieuses, Samuel Kofi Dzamesi.

Lors d’une conférence de presse donnée à Accra mercredi, M. Dzamesi a déclaré que son ministère avait été contacté par certains groupements traditionnels pour la construction d’un santuaire national.

Publicité

Selon le ministre, la construction d’un sanctuaire pour les tradi-praticiens est envisageable puis que les chrétiens et musulmans du pays ont respectivement une cathédrale nationale et une mosquée nationale.

« Depuis que j’ai pris mes fonctions, comme je l’ai dit, nous avons une mosquée nationale et nous sommes en train de construire une cathédrale nationale. Et à quelques reprises, des groupements traditionnels m’ont également approché pour me faire part de leur désir d’avoir un sanctuaire national », a-t-il déclaré.

« A mon avis, puisque la Constitution autorise la liberté de culte, nous allons étudier leur demande et voir comment cela sera également possible. Nous n’excluons pas les sanctuaires traditionnels », a-t-il ajouté.

M. Dzamesi a également annoncé son intention de créer une commission caritative chargée d’évaluer et de contrôler les activités humanitaires des églises.

La Commission, selon lui, vérifiera les activités des Eglises à la fin de chaque année et veillera à ce qu’elles utilisent leurs ressources financières aux fins humanitaires prévues.

Crédit photo : africafeeds

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer