Afrique

Ghana: Nana Akufo-Addo a prêté serment ce samedi

Ce samedi, la démocratie ghanéenne a encore montré un autre visage. L’élection présidentielle remportée par l’opposant Nana Akufo-Addo ainsi que la gestion de l’après élection suscitent admiration. Même si les débats restent politiques, les acteurs des des deux bords politiques ont su démontrer à la face du monde et de l’Afrique en particulier, qu’au delà de la lutte pour la conquête du pouvoir, il y a un intérêt supérieur à préserver, qui est le pays.

Ghana: Nana Akufo-Addo a prêté serment ce samedi

Publicité

En prenant le serment de servir le Ghana dans son intérêt supérieur, Akufo Addo a solennellement déclaré « Moi, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, ayant été élu à la magistrature suprême en tant que Président de la République du Ghana, jure (au nom du Dieu tout-puissant) que je serai fidèle à la République du Ghana; Que je protégerai et défendrai en tout temps la Constitution de la République du Ghana … ».

La prestation d’investiture d’Akufo-Addo a vu la présence de 15 chefs d’État africain dont celle de ses deux voisins immédiats à savoir Faure Gnassingbé du Togo et Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire.

Ghana: Nana Akufo-Addo a prêté serment ce samedi

La cérémonie d’investiture a eu lieu à la place de l’indépendance d’Accra. Ce transfert pacifique du pouvoir fait dire à bon nombre d’Africains que, la démocratie au Ghana vit et continue de vivre.  Contrairement à certains pays africains, où cette cérémonie est loin de faire l’unanimité.

Ghana: Nana Akufo-Addo a prêté serment ce samedi

Publicité 2


C’est le cas par exemple de la Gambie, où au terme de la présidentielle du 1er décembre 2016, Yahya Jammeh a reconnu sa défaite mais par après, décidé de ne plus reconnaitre le vainqueur. Et depuis ce revirement spectaculaire, les activités tournent au ralenti dans ce petit pays.

Soulignons que, l’ex-avocat des droits de l’homme, M. Akufo-Addo, a été proclamé vainqueur de la présidentielle du 7 décembre dernier. Il a été félicité par le président John Mahama qui a reconnu sa défaite. Le  transfert pacifique du pouvoir est considéré comme un succès pour la démocratie en Afrique.

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Un commentaire

  1. Voilà un vrai exemple que la plupart des états africains doivent s’en servie à titre d’exemple. Regardez comment l’élection présidentiel du Ghana s’est passée dans la transparence . Il faut que la plupart des états africains changent leurs comportements , changent leurs mauvaises idéologues… Car <> dit le philosophe Descartes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer