Afrique

Le Gouvernement ivoirien veut procéder à la protection juridique de l »Attiéké »

Après que la Chine se soit distingué en tant que premier producteur d’Attiéké, le gouvernement ivoirien a décidé de procéder à son tour à la protection juridique de l’appellation « Attiéké » qui est une semoule de manioc et une des plus grandes spécialités culinaires du pays.

L’information a été rendue publique, mercredi 3 août par le porte-parole du gouvernement. » l’objectif serait de prémunir le plat national contre la concurrence étrangère croissante ».

Publicité

Le conseil des ministres a demandé au ministre de l’Industrie « de prendre les dispositions nécessaires pour assurer la protection juridique internationale de (l’)appellation « Attiéké » ainsi que du mode de production de cette denrée » a déclaré à sa sortie Bruno Koné, porte-parole du gouvernement et ministre de l’Économie numérique.

Enjeux économiques

Si le but est donc de protéger l’une des spécialités culinaires ivoiriennes, l’objectif est aussi de créer « une marque internationale de produits et de services. En raison de sa notoriété, la production de cette denrée tend à se développer de façon importante hors de la Côte d’Ivoire et à être commercialisée sous la même appellation par des pays qui utilisent une partie seulement du process de mise en œuvre », a expliqué Bruno Koné.

L’attiéké, mets à base de semoule de manioc cuite, est très prisé par les populations résidant en Côte d’Ivoire et celles à l’étranger. Chaque mois, plusieurs tonnes en sont exportées à destination de la sous-région mais aussi de l’Europe. Cependant cette quantité exportée reste faible face au potentiel que regorge la Côte d’Ivoire. Pour cause la production encore artisanale ne permet pas de commercialiser de grandes quantités. Il y a encore quelques mois l’on assistait également à une grosse pénurie de manioc. Le gouvernement ne gagnerait t-il pas à faire également industrialiser la production d’attiéké?

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page