Monde
A la Une

Guerre russo-ukrainienne : un deuxième maire ukrainien kidnappé, les inquiétudes montent

Les forces russes ont kidnappé un deuxième maire ukrainien, cette fois-ci de la ville de Dniprorudne, dans le sud du pays, a déclaré le ministre ukrainien des Affaires étrangères.

Cet enlèvement intervient après que les Russes ont enlevé Ivan Fedorov le maire de la ville de Melitopol, et installé un maire par intérim.

LIRE AUSSI: La Russie kidnappe le maire d’une ville ukrainienne: le président Zelensky réagit

« Aujourd’hui, les criminels de guerre russes ont enlevé un autre maire ukrainien démocratiquement élu, le maire de Dniprorudne Yevhen Matveyev. Ne recevant aucun soutien local, les envahisseurs causent la terreur », a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, dans un tweet.

M. Dmytro Kuleba a lancé un appel à « tous les États et organisations internationales pour mettre fin à terreur russe contre l’Ukraine. »

Dniprorudne se trouve à environ 85 km au nord de Melitopol.

Josep Borrell Fontelles, le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a condamné les deux enlèvements dans un tweet dimanche.

« L’UE condamne fermement l’enlèvement des maires de Melitopol et de Dniprorudne par les forces armées russes. C’est une nouvelle attaque contre les institutions démocratiques en Ukraine et une tentative d’établir des structures gouvernementales alternatives illégitimes dans un pays souverain. »

Dans une déclaration antérieure, le ministère ukrainien des Affaires étrangères a déclaré que l’enlèvement du maire Fedorov était « un crime de guerre en vertu des Conventions de Genève et du Protocole additionnel qui interdisent la prise d’otages civils pendant la guerre. »


Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a déclaré dimanche à CNN que les enlèvements lui font craindre d’être la cible d’un enlèvement similaire.

« En ce moment, c’est chaque Ukrainien qui est visé, chaque Ukrainien. Et les Russes disent que ce n’est pas la guerre contre les civils. Chaque maire. C’est une guerre contre toute la population. »

Crédit photo : moscowtimes

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!