Afrique

Guinée équatoriale: Le parti d’opposition dissous fait appel

Citoyens pour l’innovation (CI), le principal parti d’opposition en Guinée équatoriale a été dissous par la justice. Ce dernier a saisit la cour suprême pour demander la libération d’une vingtaine de ses militants ainsi que la levée de cette dissolution.

Citoyens pour l’innovation (CI) est le seul mouvement de contestation qui siège au Parlement équato-guinéen. Le justice du pays reproche à ce parti d’avoir porté atteinte à la sécurité de l’Etat. Plusieurs de ses membres ont donc été arrêtés.

L’avocat de CI a déclaré à l’AFP ce jeudi 29 mars  » On a déposé le recours de cassation hier mercredi auprès de la Cour suprême de justice « .  » Nous demandons que les gens en prison soient libérés, qu’on ne paie aucune somme, et que la Cour suprême annule la dissolution du parti « , a-t-il ajouté.

Le leader du parti, Gabriel Nse Obiang, a annoncé un pouvoir devant la cour suprême.  » Nous savons que la justice en Guinée équatoriale est manipulée par le président Obiang, qui a dicté la sentence de dissolution de CI « , avait accusé M. Nse Obiang.

Il assure que si ce la cour suprême ne répond pas favorablement, Citoyens pour l’innovation ira  » devant les tribunaux internationaux. Obiang a commis des crimes contre l’humanité et des crimes d’Etat « , avait-il ajouté.

Alors que la Guinée équatoriale est l’un des plus gros producteurs de pétrole d’Afrique subsaharienne, cependant, une grande partie de sa population estimée à 1,2 million d’habitants vit dans la pauvreté.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page