À la UneGuinéePolitique

Guinée/ Le Colonel Doumbouya et les putschistes montrent les premiers signes d’une dictature

La junte militaire qui s’est emparée du pouvoir en Guinée commence 24H seulement après le coup à s’écarter des premières professions de foi de ses leader. Aujourd’hui, le Lieutenant-Colonel Mamady Doumbouya veut faire de la Guinée, une prison à ciel ouvert pour les anciens membres du régime d’Alpha Condé. Pour quelqu’un qui dit être venu rassembler, ça commence bien.

Publicité

Hier, le Colonel Doumbouya, en sueur, disait vouloir à tout prix rassembler les Guinéens. Il disait être là pour créer les conditions d’une réconciliation vraie entre les fils de la Guinée. Lui qui était auparavant, un pilier du régime Condé s’est subitement mué en sauveur du peuple. Tant mieux, puisque le régime de Condé était dans une illégalité après un brigandage que toute la communauté internationale a toléré.

Mais, les premières décisions de la junte contre d’anciens ministres et présidents d’institutions donnent à réfléchir. Il s’agit ni plus ni moins que de prémices d’une dictature naissante. Il faudra surveiller les faits et gestes de cette junte, avant que le temps de la désillusion n’arrive. Le Colonel Doumbouya a demandé ce jour que tous les passeports (documents de voyage) des anciens ministres et présidents d’institutions soient déposés aux secrétariats généraux des départements.

De plus, les militaires ont interdit aux anciens membres du gouvernement de sortir du territoire national pendant toute la durée de la transition. Ce qui signifie que si les militaires putschistes devaient faire 2 ans avant de rendre le pouvoir, les anciens membres du gouvernement ne sortiront pas de la Guinée. De quel droit ? Le Colonel Doumbouya, en prenant ces décisions, trahit déjà ses belles paroles du dimanche 5 septembre 2021. Pense-t-il pouvoir rassembler les Guinéens en traquant les membres de l’ancien régime ? Sur le long terme, ce choix risque d’aggraver la situation.

Publicité 2

Dadis Camara était apparu comme un libérateur, un sauveur avant de se muer en dictateur. Il avait entrepris d’humilier la Guinée par des sorties médiatiques incroyables. C’est finalement ses hommes de main, Diakité et le Tigre qui vont écourter sa tyrannie. La Guinée s’enfonçait peut-être avec Alpha Condé, cependant il va falloir surveiller cette junte pour ne pas qu’elle précipite le pays à son tour dans l’abime d’une dérive dictatoriale.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page