À la UneMondePolitique
A la Une

Haïti-Coup de tonnerre: Martine Jovenel, Première Dame blessée, n’est pas encore morte (Photos)

Coup de tonnerre en Haïti, selon les dernières informations en provenance des Etats-Unis, la Première Dame aurait survécu à ses blessures. Elle aurait même été évacuée hors du pays. C’est un étrange revirement, alors que tous les médias l’avaient annoncée pour morte.

Les mercenaires qui parlent « anglais et espagnol » auront eu la peau du président Moise Jovenel dans un complot encore mystérieux. Si la mort du président haïtien est confirmée depuis hier nuit, celle de son épouse vient de connaitre une tout autre tournure. Dans la matinée du 7 juillet, la première dame, blessée dans l’attaque des assaillants, avait été déclarée finalement décédée des suites de ses blessures.

Publicité
Haïti-Coup de tonnerre: Martine Jovenel, Première Dame blessée, n'est pas encore morte (Photos)

L’annonce de son décès a accentué l’amertume de ceux qui à travers le monde pleurent cet homme abattu froidement par des encagoulés. Et puis dans la soirée, c’est le coup de tonnerre. D’après les informations récentes, la femme de Jovenel n’est pas morte comme annoncé par plusieurs médias. Elle a été évacuée ce jour aux Etats-Unis dans l’Etat de Floride. Elle doit y être opérée et hospitalisée.

La Première dame haïtienne blessée dans l’attaque, Martine Moïse, sera évacuée à Miami pour être soignée. « Je peux vous dire que les dispositions nécessaires ont été prises depuis ce matin pour la transférer dans un hôpital de Miami », a déclaré l’ambassadeur haïtien aux Etats-Unis.

Publicité 2
Haïti-Coup de tonnerre: Martine Jovenel, Première Dame blessée, n'est pas encore morte (Photos)
Les images exclusives de Martine Jovenel en train d’être évacuée

Martine Jovenel lutte encore contre la mort et sera internée au Miami’s Jackson Memorial hospital. Selon gazettehaiti, elle aurait reçu trois balles ( une aux fesses, une à la hanche et une autre au bras). Elle est toutefois gravement atteinte au bras. A 53 ans, elle vit peut-être ses derniers instants mais n’est pas encore morte. En tout cas, selon les dernières informations sur la situation à Haïti.

Un attaque perpétrée par des « mercenaires professionnels »

Les auteurs du meurtre du président haïtien se sont présentés à sa résidence, disant appartenir à l’agence américaine anti-drogues (DEA), mais leur comportement ne semblait pas conforme à ce statut, selon l’ambassadeur Bocchit Edmond.

« C’était une attaque bien orchestrée et ce sont des professionnels », a déclaré l’ambassadeur Bocchit Edmond aux journalistes. « Nous avons une vidéo, et nous pensons qu’il s’agit de mercenaires. »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page