À la UneMondePolitique
A la Une

Haïti-Exclusif/ Blessée, la femme de l’ex-président fait de graves révélations sur son lit d’hôpital

Blessée lors de l’attaque des assaillants contre son mari Jovenel Moise, la première dame de Haïti se remet peu à peu. Mieux, elle peut parler. Elle a donc utilisé ses premiers moments de rémission pour évoquer ce qu’il s’est passé dans cette nuit tragique. Des révélations de premières mains.

Dans une déclaration enregistrée en Créole et traduite en français, Martine Moise, la femme de Jovenel Moise a accusé les ennemis de son mari d’avoir voulu « tuer son rêve, sa vision, son idéologie« . Depuis la Floride où elle est soignée, la femme de Jovenel Moise a dit aimer son mari avec lequel elle s’est battue « ensemble pendant 25 ans ». « Je suis en vie, grâce à Dieu », s’est-elle réjouie ensuite.

Publicité

Racontant l’assassinat du président Jovenel Moise, Martine Moise explique: « Pendant toutes ces années, l’amour a irradié à la maison. Mais soudain, les mercenaires sont venus et ont bombardé mon mari de balles. Amère, Martine Moise s’est adressée avec courage aux assassins de son mari, mais aussi et surtout à des politiciens qu’elle soupçonne à demi-mot d’être derrière la mort de son mari.

« Il faut être un criminel notoire sans cran pour assassiner un président comme Jovenel Moïse en toute impunité sans lui laisser la possibilité de parler. Vous saviez contre qui le président se battait. Ces personnes ont engagé des mercenaires pour tuer le président et sa famille à cause des projets de routes, d’électricité, d’approvisionnement en eau potable, d’organisation du référendum et des élections », martèle Martine Moise.

Lira aussi: Haïti-Coup de tonnerre: Martine Jovenel, Première Dame blessée, n’est pas encore morte (Photos) 

Publicité 2

Avec l’instabilité politique et sociale qui se profilent à l’horizon, après cet assassinat, l’ex-première dame lance une alerte, en indexant des politiques adversaires de son mari. « Les mercenaires qui ont assassiné le président sont actuellement derrière les barreaux, mais d’autres mercenaires veulent actuellement tuer son rêve, sa vision, son idéologie. », dit-elle.

Lire aussi: Côte d’Ivoire:Gbagbo bombarde alassane ouattara et appelle au respect de la constitution

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page