Sport

Inde : Des footballeurs nigérians coincés dans une prison lancent un appel à l’aide (vidéo)

Plusieurs jeunes nigérians en Inde qui prétendent être des footballeurs professionnels ont déclaré qu’ils sont en prison depuis plus de deux ans pour avoir dépassé la durée de leur visa.

Dans une vidéo partagée sur Facebook vendredi, les footballeurs ont lancé un appel à l’aide au gouvernement et aux Nigérians en général. La personne à qui s’adressent les footballeurs désemparés n’est pas précisée, mais avec la répétition constante de « s’il te plaît ma », il est probable qu’ils s’adressent à Abike Dabiri, l’assistant spécial principal du président Muhammadu Buhari pour les relations étrangères et la diaspora.

Publicité

Leur porte-parole dans la vidéo dit qu’ils sont plus de dix et qu’on leur a demandé de fournir de l’argent pour qu’ils soient expulsés vers le Nigeria. Ils se sont cependant plaints de ne pas avoir d’argent pour payer les billets. Ils ont déclaré que l’ambassade du Nigeria en Inde est au courant de leur situation, mais qu’elle n’a rien fait pour les sortir de la prison.

« S’il te plaît ma, nous avons besoin de l’aide des Nigérians. Nous sommes en prison depuis deux ans pour un simple séjour prolongé à Kolkata, en Inde. S’il te plaît ma, on a besoin de l’aide du Nigeria. L’ambassade est venue ici deux fois et rien n’a été fait. Nous avons été condamnés à deux ans de prison. Nous sommes avec des criminels, des criminels endurcis en prison. Après toute cette souffrance, ils ont dit que nous devons payer pour  notre billet de retour au Nigeria, mais nous n’avons pas d’argent. Comment pouvons-nous obtenir cet argent ? »

« S’il te plaît ma, on a besoin de ton aide. Nous sommes plus de 10, arrêtés depuis le 7 janvier 2017. Nous souffrons en prison. L’ambassade est au courant de notre situation. Ils sont venus ici deux fois, mais rien n’a été fait. S’il te plaît, on a besoin de ton aide ma. Nous avons besoin de l’aide des Nigérians. Nous souffrons beaucoup ici. Le gouvernement de Kolkata, en Inde, a dit qu’il ne pouvait pas nous fournir notre billet de retour. Nous devons payer notre billet nous-mêmes. Comment pouvons-nous nous permettre un tel argent….plus de 200 000 nairas…nous avons beaucoup souffert. Cela semble ridicule….s’il te plaît ma, on a besoin de ton aide… »

Publicité 2


Crédit photo : naij

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer