Divers

Inde: Un Nigérian et deux Ivoiriens arrêtés par la police

La cyber-police de BKC en Inde a arrêté vendredi trois ressortissants africains, dont un nigérian et deux ivoiriens. Ces trois africains sont coupables d’avoir piraté le courrier électronique du membre de Rajya Sabha, Husain Dalwai (Congrès) et envoyé un courrier électronique SOS à toutes les personnes qu’il contactait, demandant une aide financière immédiate pour le traitement de sa fille comme ils sont à l’étranger.

Le courrier électronique a été piraté à deux reprises entre le 25 septembre et le 16 octobre. Dalwai a été informé de la fraude en recevant de nombreux appels de ses amis lui demandant comment allait sa fille et le mode d’envoi de l’argent.

Publicité

Les fraudeurs ont également indiqué dans le courrier électronique que le député ne serait pas disponible sur son téléphone portable et ne pouvait communiquer que par courrier électronique.

Rajesh Panchal, assistant personnel de Dalwai, a porté plainte le 13 octobre, après avoir appris qu’un médecin de la ville avait transféré 70 000Rs sur son compte bancaire. Dalwai a eu recours aux médias sociaux pour alerter ses amis que son courrier électronique avait été piraté.

Les fraudeurs ont envoyé le courrier en deux parties. La première a indiqué qu’il était en difficulté financière à l’étranger alors que sa fille suivait un traitement. Les personnes disposées à aider devraient répondre, après quoi on leur donnerait des détails sur les comptes où l’argent devrait être envoyé “, A déclaré Panchal.

Il a ajouté que le député avait appris l’existence du piratage informatique le 25 septembre.

“Pendant deux jours, nous avons reçu au moins 100 appels sur son téléphone portable et sur son téléphone fixe. Tous ses amis ont demandé à qui ils devaient envoyer l’argent. Nous les avons empêchés de transférer l’argent, mais le médecin a transféré l’argent. Le médecin a appelé le député après avoir transféré l’argent et même envoyer par courrier électronique le reçu de virement pour vérifier s’il a reçu l’argent. Le compte a été gelé “, a-t-il déclaré.

Le PDG (cyber) Akbar Pathan, supervisait une équipe qui était sur place à New Delhi pendant une semaine a pu arrêter Konate Mohamed (31 ans) et Ouattara Golhaud (32 ans), de la Côte d’Ivoire, et Okpeaifoh Michael, (31 ans), du Nigeria. Ils étaient dans un appartement loué dans lequel ils opèraient depuis quelques mois.

Publicité 2


La police a également récupéré un ordinateur portable, une clé USB, des téléphones portables et des cartes de guichets automatiques de diverses banques, ce qui semble indiquer qu’il s’agit d’un gang bien organisé. Les enquêteurs ont également récupéré 70 000 roupies des suspects, a indiqué la police.

Le trio, accusé d’escroquerie, usurpation d’identité et vol d’identité, est en garde à vue jusqu’au 2 novembre.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

4 commentaires

  1. Témoiignage: je me nomme Myriam je suis algérienne d’origine mais je vie en France ; mère de 3 enfants. Je vivais avec mon mari avec un grand amour, il est tombé sur le charme d’une jeune fille dans son boulot , mon mari a changé du jour au lendemain , il ne dors plus à la maison , il ma même dit en face qu’il ne veut plus de moi qu’il ne m’aime plus ,je ne fais que pleurer chaque jour , j’ai consultée des marabouts sur le net sans résultat.DIEU merci j’ai parlé de ma situation à un collègue de travail qui m’a donné le contact d’un Grand Maître au nom de AZE CHANGO,il vit au Bénin dans un petit Village c’est lui qui m’a ramené mon homme très amoureux et nous sommes très heureux,Mon mari est revenu à la maison après 7jours de travaux magique.Pour tous vos problèmes,je vous laisse son contact tél : Whasapp/Viber/Imo : 0022966547777

  2. Vraiment !! Tellement que le broutage ici est devenu compliqué par le traquage systématique par la police du cyber criminalité, ils ont étendus les mouvements jusqu’à en Inde. Pirater un serveur d’un Congrès ! À plus de deux fois et envoyé des SOS pour leurs estoqués de l’argent. Vraiment !! Les Ivoiriens, ne presenté pas une mauvaise image de la Côte d’Ivoire à l’exteeieur. À quand la fin donc de ce mouvement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer