AsieMonde

Indonésie : Un trafic de bébés orchestré par des hommes sur Instagram

C’est une nouvelle des plus choquantes que le site d’information  »Cnews » vient de divulguer. Comment imagineriez-vous qu’on puisse vendre des nouveau-nés par le biais des réseaux sociaux?

Loin d’être une science-fiction ou l’imagination débordante des metteurs en scène, l’information est vraie et cela s’est produit en Indonésie.

Publicité

En Indonésie, la police a arrêté quatre personnes parce qu’elles étaient soupçonnées d’être impliquées dans un trafic de bébés sur Instagram, rapporte  »Cnews ».

En effet, les malfaiteurs par l’intermédiaire d’Instagram volaient et vendaient des bébés. Ils avaient créé un compte qui se faisait passer pour celui d’une agence de bien-être familial.

Sur ce compte, ils publiaient des photos de femmes enceintes, d’échographies et de nouveau-nés, précisant leur âge, leur lieu de naissance, et leur religion.

Quand un client se montrait intéressé, ils se procuraient le nourrisson volé dans un hôpital puis le vendait au prix de 1300 euros environ.

Heureusement que le mercredi 10 octobre, la police a pu mettre la main sur ces criminels.

Dans une conférence de presse, la police indonésienne a indiqué avoir arrêté quatre personnes, après avoir intercepté une transaction qui devait avoir lieu le 3 septembre dernier.

Arrêtés ce jour-là, les hommes ont expliqué qu’une jeune femme de 22 ans souhaitait alors vendre son bébé de 11 mois pour 15 millions de roupies indonésiennes (environ 850 euros).

Le vendeur devait également 5 millions de roupies (284 euros) à un intermédiaire, et 2,5 millions (142 euros) au propriétaire de la page Instagram.

Ces quatre personnes ont été placées en détention et courent une peine de 15 ans minimum. Les autorités sont toujours à la recherche d’un autre bébé, qui a été vendu.

Emeraude ASSAH

Crédit photo : Afrikmag

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page