USA

USA: 5 infirmières suspendues pour avoir admiré les organes génitaux d’un patient

Cinq infirmières au centre médical de Denver, capitale du Colarado aux USA ont été suspendues pendant trois semaines après avoir admiré les organes génitaux d’un homme, alors qu’il était alité à l’hôpital après sa mort.

L’incident a eu lieu entre le 31 mars et le 3 avril 2017, mais n’a été signalé que le 8 mai, selon Denver7 News.

Dans un des incidents, les infirmières ont ouvert un sac de corps pour voir les organes s3xuels de l’homme, a confirmé un agent de l’hôpital à la station de télévision.

Les travailleurs de la structure sanitaire ont découvert ce qui s’est passé après que l’une des infirmières a fait un commentaire qui a été entendu par une autre infirmière, qui n’était pas impliqué. Cette dernière a signalé le problème, et a appelé la police de Denver.

Le centre de santé de Denver a publié la déclaration suivante à HuffPost:

Leurs actions, qui ont violé nos politiques et notre Code de conduite, ont été signalées rapidement aux autorités gouvernementales appropriées, y compris le Département de police de Denver et le Conseil des infirmières de l’État du Colorado.

Une enquête interne de Denver sur la santé a abouti à des mesures disciplinaires contre tous les responsables de l’incident et les proches parents du patient ont été informés.

L’hôpital s’est excusé pour les actions des infirmières dans la déclaration à HuffPost: « Denver Health est vraiment désolé que cela se soit produit. Cet incident n’est pas une représentation appropriée des soins et de la compassion de haute qualité que notre personnel clinique s’efforce de fournir à nos patients ».

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!