AfriqueDivers

Insolite: Une femme donne naissance après une grossesse de 4 ans (PHOTO)

Ça a été un choc et une stupéfaction à Ikugbomire dans l’Etat d’Ogun au Nigeria, le mercredi 27 janvier quand une femme du nom de Oluwabunmi âgée de 33 ans et son mari, Bankole Ogidan âgé de 42 ans sur la photo ci-dessus ont accueilli un bébé d’une grossesse que la femme avait mené pendant quatre ans. Les gens défilaient à l’hôpital Alayo Vantage de près et de loin pour avoir un aperçu de l’enfant miracle.

Relatant l’expérience inhabituelle à The Nation, Bankole qui a été marié à Oluwabunmi depuis Août 2011 dit:

Publicité

“Nous étions pleins d’espoir d’avoir des enfants et d’élever une famille complète. Mais nous avons dû attendre jusqu’à Août 2013, avant qu’elle ne tombe enceinte exactement deux ans après.
Nous sommes allés pour le test de grossesse et il a été confirmé positif. Quelques jours après, ma femme s’est plaint qu’elle sentait des douleurs dans son ventre. Nous sommes allés voir une sage-femme qui nous a dit que la douleur n’était pas un problème; que la grossesse était intacte. Je n’étais  pas satisfait, alors je l’ai emmené dans un autre hôpital (nom sous couvert) où nous avons fait une analyse mais le médecin a dit qu’il ne voyait pas de grossesse. Le médecin a dit qu’il y avait eu une fausse couche. Je lui ai demandé s’il ne devrait pas y avoir un écoulement de sang si elle fait une fausse couche? Le médecin a dit oui. Je lui ai dit que nous n’avions été témoin de quelque chose comme ça, et il a été choqué”.

Pendant ce temps, le ventre de Oluwabunmi avait grossi comme si elle était sur le point d’accoucher. Bankole a dit qu’il ne pouvait même pas penser à coucher avec sa femme en raison de la nature délicate de son état tout au long de la période.
Interrogé pour savoir si il n’a pas eu peur que sa femme meurt dans le processus d’attente d’un bébé, il a dit:

«Je ne m’inquiétais pas à propos de la mort du tout. J’étais plus inspiré à attendre Dieu. En fait, nous avons arrêté d’aller pour l’avis médical. En ce qui nous concerne, ils n’avaient pas de bonnes nouvelles pour nous, donc nous avons eu recours à notre église et à la prière. Le 10 Septembre, 2015, ma femme est tombée terriblement malade avec des signes d’accouchement. Je devais trouver un hôpital en vue parce que sa condition n’était pas bonne. Ce fut la raison pour laquelle nous sommes arrivés à cet hôpital. Après lui avoir donné le traitement initial, on nous a dit d’aller pour une autre analyse. Par la grâce de Dieu, le médecin ici dit qu’il avait vu un bébé; que ma femme portait une grossesse de 4 mois”.

Mais le mystère est de savoir comment la grossesse pourrait être âgé de quatre mois quand il ne faisait pas l’amour à sa femme, et le gros ventre de sa femme prouvait à tous qu’elle était bien enceinte?

“A l’église, le prophète a de nouveau confirmé que l’enfant avait été là depuis longtemps; seulement que les échographies ne pouvaient pas le repérer. Mais par la gloire de Dieu le 27 Janvier de cette année, notre bébé est enfin arrivé”, a déclaré Bankole.

Mais ce n’était pas tout. Au cours de l’accouchement, le bébé a été dit avoir “s’être perdu” dans l’utérus.

Publicité 2


Parlant sur l’unicité de la grossesse de Oluwabunmi, le Dr Sam Akinyemi, un consultant gynécologue naturopathie dit:

“Ceci est un fait médical anormal. Mais rien n’est impossible dans ce monde. Tous les homo sapiens doivent prendre note de cela. C’est la joie de toute femme enceinte qui à 40 semaines ou avant, la femme doit être en travail. Quand ça ne se produit pas, ça devient une préoccupation majeure pour le médecin et la patiente elle-même. En gynécologie médicale naturelle, nous avons eu des cas de cette nature. Il peut être le résultat d’un retard dans la production hormonale chez la patiente enceinte ou la mère. Et métaphysiquement, la nature ne cessera pas de nous étonner de son pouvoir“.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. Je prie Dieu d’avoir oublié les péchés de la terre et d’avoir pris la peine dacepter cette femmes. Cette honte sont partir les ennemis sont tous toufure je suis fière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer