Monde

Invasion russe : un ancien réfugié burundais fait don de sa récolte de maïs aux Ukrainiens

Un agriculteur du Burundi, ancien réfugié, a fait don de 100 kg de sa récolte de maïs aux personnes fuyant les violences en Ukraine.

« En tant qu’ancien réfugié moi-même, j’ai pensé à offrir un peu d’aide. Je suis un paysan, je n’ai pas grand-chose à donner, mais j’ai un cœur aimant », a confié Adrien Nimpagaritse à la BBC.

« En regardant les images, j’ai vu des femmes et des enfants mourir. Je n’ai pas de voix pour contribuer à apporter une solution au conflit, mais je peux donner une partie de ce que j’ai cultivé en gage d’amour. »

M. Nimpagaritse était un orphelin de quatre ans lorsqu’il a fui vers la Tanzanie pendant une violence ethnique en 1996.

Il a grandi dans le camp de réfugiés de Mutenderi, où il a été fait ses études. Il est rentré au Burundi 11 ans plus tard, en 2007, à l’âge de 15 ans.

« J’ai vu ce que c’était que d’être un réfugié – nous pouvions à peine trouver quelque chose à manger. Si quelqu’un, un voisin, vous offrait juste une feuille de manioc et de l’eau, vous l’apprécieriez grandement. »

M. Nimpagaritse vit maintenant dans la province de Ruyigi, dans l’est du Burundi, où il s’est marié et a trois enfants.

Le trentenaire a appelé un employé de l’agence des Nations unies pour les réfugiés à venir chercher son don de maïs pour l’Ukraine.

« J’encourage également toute personne ayant un tel cœur à apporter une aide similaire – cela pourrait aider une vingtaine de familles. Personnellement, je peux me permettre d’offrir 100 kg de maïs, ce n’est pas assez, donc, si quelqu’un d’autre en ajoute, cela aidera. »

Crédit photo : myjoyonline

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page