CinémaCulture & LoisirsMondeUncategorized

« J’ai vécu des pressions, j’ai eu une maladie mentale » l’actrice Khalima Gadji raconte son expérience

Réputée pour l’originalité et sa perfection dans ses différentes interprétations, Khalima Gadji fait présentement les beaux jours du cinéma africain. Dans une interview récente elle revient sur son passé.

Interrogée sur les raisons de sa visite en Côte d’Ivoire, l’actrice plus connu sous le nom de Marème, a dit honorer des engagements professionnels. D’après ses dires, elle a signé un contrat avec une structure de production, elle travaille alors sur plusieurs projets qui seront bientôt vus.

Publicité

S’agissant des projets bientôt disponibles, « Don’t call me fire » un documentaire sur sa personne, sa vie. La trame du documentaire se définit comme suit selon les propos de Khalima Gadji « C’est mon documentaire réalisé depuis 2017, et dans ce documentaire je parle de ma vie, de ce que j’ai vécu, surtout de mes pressions, de ma maladie. »

La jeune maman souhaite aider par ce film, toutes personnes souffrantes de maladie mentale, afin qu’elles puissent se traiter, s’assumer, se prendre en charge et de briser le tabou en Afrique.

« La maladie mentale n’est pas un problème de sorcellerie. C’est une vraie maladie qui peut atteindre tout le monde« , a-t-elle dit puis d’ajouter « avoir des problèmes mentaux ce n’est pas être fou« .

L’autre objectif de ce film d’après Khalima Gadji, c’est de lever une collecte de fonds pour venir en aide à toutes personnes malades mentalement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page