Politique

Gambie : Yahya Jammeh affirme être  » prêt à défendre son pays contre toute agression et sans compromis’’(Vidéo)

jammeh

Le président Yahya Jammeh se dit prêt à faire respecter la constitution gambienne même si cela nécessite d’entrer en guerre contre la CEDEAO.

“Permettez-moi de dire très clairement que nous sommes prêts à défendre notre pays contre toute agression et il n’y aura pas de compromis à faire”. Durant ce quart d’heure d’intervention, le président gambien s’est montré ferme et disposé à faire blocage aux recommandations de la Cédéao qu’il considère comme une “insulte” à la souveraineté de son pays. Pour lui, il n’est point question de quitter le pouvoir avant l’organisation d’un nouveau scrutin: nous demandons simplement que les Gambiens retournent aux urnes et choisissent leur président librement de manière clair.

Jeudi, les membres de la communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest ont déployé des troupes en Gambie face au refus d’obtempérer de Yahya Jammeh.

“C’est vraiment incroyable que la CEDEAO tente par tous les moyens de faire accepter les résulats des élections du 1er décembre. C’est totalement illégal, c’est une violation du principe de non-ingérence dans les affaires internes des États membres, ceci est pourtant bien écrit dans les clauses de la Cédéao. Il s’agit en effet d’une déclaration de guerre et d’une insulte à notre constitution. Il est donc inacceptable, cette violation flagrante de notre constitution” a déclaré Jammeh.

La CEDEAO a menacé Yahya Jammeh de prendre “toutes les mesures nécessaires” pour résoudre l’impasse politique. Le Chef de sa commission Marcel de Souza a averti qu’une intervention militaire pourrait être l’ultime recours afin de restaurer la volonté du peuple en cas d‘échec de la médiation menée par le président du Nigeria Muhammadu Buhari.

Jammeh a perdu le 1er décembre l‘élection présidentielle. Il avait reconnu sa défaite et à même félicité Adama Barrow le président élu. Mais une semaine plu tard, Yahya Jammeh faisait un volte-face dénonçant des irrégularités dans le dépouillement des votes.

La CEDEAO qui a nommé le président nigérian Muhammadu Buhari et le président du Ghana John Dramani Mahama comme médiateurs de la crise politique en Gambie, a promis d’assister à l’investiture d’Adama Barrow le 19 janvier.

Voir vidéo ci-dessous.

https://youtu.be/FmE7TMfHvCI

Avec africanews

41 Comments

  • Revolutionnaire madou Malam Maina 21 janvier 2017

    il est vraiment temps que les Africains comprennent que les chiens des occidentaux et leurs marionettes preesidents Africains sont nos vrais ennemis surout les institutions comme onu cedao et les ong sont des vrais chiens de guerre,Macky sall est un vrai chien vraiment,oser s’attaquer à un pays frere sans chercher à comprendre la verité juste pour faire plaisir aux francais,
    je suis Afrique
    je Gambie
    je suis JAYA JAMMEh
    que Dieu assiste Jammet et la Gambie

  • Anonyme 18 janvier 2017

    Je ne suis pas dictateur ni playder pour la dictature, mais nous avons mard qui’ on simisse de notre vie politique comme on nous a toujours considéré comme un continent d’enfantillage.

  • moctar moumouni 18 janvier 2017

    cher president yahya je tiens à vous soutenir dans cette epreuve difficile.si nous regardons autour de nous presque toutes les élections qui se sont passées en Afrique , renferment des irregularités.mais vous avez l’aide de Dieu.si la ‘cedeao joue pleinement son rôle pourquoi ne pas avoir un oeil regardant sur toutes les éleections africaines.je tiens à dire à la cedeao de voir la citation d’aristote qui disait en. ce terme »entre la verité et l’amitié ,il faut toujours la verité qu’on peut dire sinon on se tait »

  • Ndikumagenge Thomas 18 janvier 2017

    Votre commentaire C’est Vraiment Incroyable Et Honteux Qu’un Président Passe Plus De 22 Ans Au Pouvoir Continue A Combatre Pour Le Demeurer. Je Felicite La CEDEAO Pour La Décision Prise De Soutenir L’imvestigation D’adama Barrow.

    • Anonyme 18 janvier 2017

      moi,je pense qu’un bon président doit est soucieux du sort de son peuple,piske c’est grace à son peuple k’il a été élu,le president YAHYA n’a ka cultivé la sensibilité,c’est très réligieux!!

  • Ayouba Sheriff 17 janvier 2017

    Ayouba
    Je soutien yaya just au bout .les occidenteux veut colonise la Gambie non.

    • Anonyme 17 janvier 2017

      pauvre de vous !!!

  • Anonyme 16 janvier 2017

    M. Yaya libéré le fauteuil couler le sang des gambiens ne t’avantagera à rien

  • yattara idrissa 16 janvier 2017

    je regrette d’entendre encore un président africain qui refuge encore d’accepter le résultat scrutin élection présidentielle plus 22 ans au pouvoir que ce que tu cherche menant donc je lancerait un appel a la cedao de menée toute la force de chassé le dictateur gambien au pouvoir Adama barrow a gagné et il sera président de la république de Gambie toi yaya yamet on va te maudit et si tu meur tu rentrera a l’enfer

    • Watao 16 janvier 2017

      Chere yattara, tu fera mieux de taire. Mr Yaya a parfaitement raison et a le droit de revendiquer la reprise du scrutin. Ouvre bien tes yeux, car tu es sourd et tu refuse de voir. Quiconque à la place de Mr YAYA ferais la même chose.

      • anonyme 16 janvier 2017

        Mon frère WATAO, tu peux nous donner quelques raisons qui justifieraient son refus de céder le pouvoir, pour que nous aussi, soyons informés et situés ! Merci

      • Maaouya adake 18 janvier 2017

        Bien dit.

    • le samaritain 17 janvier 2017

      c’est la cedeao qui est faible .Négocier jusqu’à quand?Ce démon doit ne connait pas la signification du mot paix alors faites-lui entendre le langage des armes.Je suis sûr qu’il ira ou mourra.Si jamais on le laisse au pouvoir les gambiens et les casamançais paieront le prix le plus fort.

    • Maaouya adake 18 janvier 2017

      Non yahaya jameh es toujours le meilleur seul Dieu a le dernier mots.

  • Anonyme 16 janvier 2017

    Jammeh ne doit pas partir car l élection n est pas transparente.l occident veut coloniser la gambie.on dit nooon .vive Jammeh.

    • Anonyme 17 janvier 2017

      pauvre de vous !!!

    • lansana diédhiou 18 janvier 2017

      mon frere la guerre n est pas facile et n arrance personne .c est nous qui allons souffrir . c YAYA qui commandait le pays pourquoi les resultats ne sont pas fiables. il avait meme remercié.il va mourir malheureusement

      • Anonyme 22 janvier 2017

        Bonjour africains une nouvelle piste pour la vante des contre son propre frère , quand testé l’africains va comprendre.
        Qu’es que la cedeao en Gambie ? …
        C’Est l’affaires des gambien et Mr Yahya J .
        Attention il n’y a pas de fait sans cause

  • Sayouba 15 janvier 2017

    La CEDEAO n’a jamais régler une crise politique si c’est ne pas l’aggrave,yaya est un dictateur mais une intervention militaire ferai périr plusieurs gambien et ceux qui ont voté yaya ne sont ils pas des gambiens et si la CEDEAO acceptait le partage du pouvoir n’est il pas la meilleure moyen pour épargner la vie des plusieurs gambiens

  • Jean Berchmans Bigirimana 15 janvier 2017

    Si Un Candidat Remporte Les Elections (Adama Ballow), Ce Qui Reste Est De Gouverner. J’invite Yahya Jahmmey De Quitter Le Pouvoir Dans Les Nouvelles Jambes, Si Non Il Va Souffrir! Malheur À Toutes Populations Lybiennes Qui Subiront Suite À Une Seule!!

  • Akeye 13 janvier 2017

    Jammeh a raison …partout dans le monde la cour. Supreme valide le vote pourquoi pas en gambie ..Toi buhary combien de fois tu as depose recourt a la court supreme du nigeria au temps ou tu es dans l opposition

    • boussienguet 15 janvier 2017

      Pourquoi avait il reconnu la victoire de Barrow s’il savait qu’il y’avait des irrégularités c’est un malade ton Jammey Mr vous soutenez L’Insoutenable

    • le samaritain 17 janvier 2017

      Mr AKEYE au moment de la validation des candidatures avant les élections,ce démon avait dissout la cour suprême.Il n’en voulait pas croyant qu’il va faire un score qu’il n’a jamais réalisé auparavant,selon ses propres termes.Il est laminé aprés le scrutin c’est maintenant qu’il va nous sortir la cour suprême?Soyons sérieux.Les institutions d’un pays ne sont pas des papiers que l’ont peux utiliser pour ensuite les jeter quand on n’en a pas besoin.YAYA doit partir et il partira in cha allou

  • TAMBA 13 janvier 2017

    ALY A RAISON

  • M.R Kienou 13 janvier 2017

    Je pense que Yhya Jameh a raison,tous les pays dont la CEDEAO et la France sont intervenus pendant des années ons toujours des problèmes, on dirai ils viennent chaque fois pour aggraver la situation, si c’est pour gâter c’est deux jours, mais pour régler faut 10 ans et plus,même les casque bleu sont incapables, toujours corrompus, et la non ingérence des affaires étrangères intérieur d’un autre pays,pour moi il a tout à faire raison et doit protéger son pays par toutes les moyen,j’invite les gambiens le souvenir

    • Anonyme 16 janvier 2017

      Avant tout cherchons a savoir pourquoi jammeh yahya a fait volt-face. En ame et consciences je le le soutient parce que la cedeao pourue et defendu par certains pays occidentau qui veulent pas un qui travail et qui defend leur patrie..

  • Anonyme 13 janvier 2017

    Yahh

  • Anonyme 12 janvier 2017

    Si tous les chefs d’État d’Afrique sont comme l’homme fort de Gambie (Yahya jammeh ) l’Afrique sera un continent intouchable. Car c’est le problème de l’Afrique doit solutionner en Afrique. Donc la cedeao n’est pas regroupement de sagesse.

  • Condé ALy 12 janvier 2017

    Moi je dirais tout simplement a tous les africains particulièrement les gambiens de voir aujourd’hui la Libye après Kadhafi sa ces une leçon pour tout le monde donc laisser yaya djamé géré la Gambie celà est mieux que Adama barrow

  • Anonyme 12 janvier 2017

    Moi je dirais tout simplement a tous les africains particulièrement les gambiens de voir aujourd’hui la Libye après Kadhafi sa ces une leçon pour tout le monde donc laisser yaya djamé géré la Gambie celà est mieux que Adama barrow

    • Anonyme 14 janvier 2017

      bien vue

  • Anonyme 11 janvier 2017

    L président gambien fait honte pour l’Afrique et j suis davis pr intervention militaire en gambie

    • Anonyme 11 janvier 2017

      Vs etes prêt l’écoulement du dang

    • Barry Ibrahim 15 janvier 2017

      vous les gars, vous ne voyez pas du tout dans le fond du probleme: Djammeh est un panafricain il protege l’interet de la gambie face aux investisseurs anglais et etrangers et s’oppose a toute forme d’exploitation a travers les relations que les occidentaux creent. L’idee derriere tous ces troubles, puisqu’ils ont echoue le trucage des elections, c’est de se servir de leur leches-botte de cedeao pour le virer du pouvoir et ainsi avoir la main sur l’economie du pays en y installant leur marionnette de barrow. C’est cela l’enjeu de toute cette merde

    • abou 15 janvier 2017

      c’est malheureux ce que tu dis

      • Boubacar DIAKHABY guinée 17 janvier 2017

        Vraiment mon frère tu as raison à sur ce point. Yahya est dans ses droits mais c’est ce soit disant borrow qui est certainement une caisse à résonance aux yeux de la communauté internationale. Sinon yahya démocrate qu’il est,a reconnu les résultats avant même le verdict final de l’institution spécialisée à cet effet.. Quelle CEDEAO que dal

  • lancine cisse 10 janvier 2017

    Cest vraiment insultant le comportement des presidents africains qui ne se souci pas pour la paix et la stabilite de lafrique sauf leur propre interet illegaux et abusif.ils ont signe la mort de mouamar khadafi les resultant sont decevant les lybiens sentretuent et la paix est menacee.malgre cela ils sont pret a destabilise la gambie pour quel interet…il ny a pas de developpemnt sans la paix et la quietude…si vous navez pa solution pacifique laisse avec sa contitution ou bien vous voulez colonise les

  • Anonyme 8 janvier 2017

    Plutôt honte à la soumission de la cedeao. Les organisateurs des élections ont reconnu s’être trompé dans le décompte mais que cela n’attachait pas la victoire de Barrow. Allez savoir ! !!!

  • Anonyme 8 janvier 2017

    toi Mm honte

  • Anonyme 2 janvier 2017

    Ce sont les gens comme Jammeh qui font la honte de notre continent, et qui donne aux occidentaux l’occasion de cracher sur l’Afrique. Honte à toi Monsieur Yayah

    • Salif Sountoura mali 20 janvier 2017

      Tu as raison ,pauvre Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *