AsieDivers

Japon: Un Nigérian meurt en cellule après une grève de la faim

Un Nigérian non identifié est décédé dans un centre de détention pour immigrés japonais, a annoncé jeudi un responsable qui a requis l’anonymat.

Sa mort met fin à une grève de la faim d’un groupe de militants, RINK, qui était censée protester contre sa détention de plus de trois ans.

Publicité

L’homme, âgé d’une quarantaine d’années, est décédé lundi à Nagasaki, dans le sud du Japon , après avoir perdu connaissance et transporté à l’hôpital.

Les étrangers détenus au Japon ont récemment eu recours à des grèves de la faim pour protester contre leur détention prolongée.

Environ 27 étrangers seraient en grève de la faim dans un centre de détention à Ushiku, au nord-est de Tokyo.

La mort du Nigérian est la quinzième depuis 2006, les critiques dénoncent des installations médicales médiocres et une intervention d’urgence dans les centres de détention. Un responsable de l’agence nationale pour l’immigration a déclaré que les autorités fournissaient des soins médicaux et tentaient de persuader les grévistes de la faim de manger.

En juin 2018, le Japon a détenu environ 1 500 personnes , dont près de la moitié depuis plus de six mois.

Quelque 604 d’entre eux étaient des demandeurs d’asile dont les demandes avaient été rejetées, les autres étant détenus pour diverses infractions en matière d’immigration, telles que des visas en attente de séjour.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer