Cameroun
A la Une

Cameroun: Jean de Dieu Momo attaque violemment le professeur Nyamsi

Suite à l’absence du professeur Nyamsi aux obsèques de sa mère, le ministre délégué chargé de la justice Me Jean de Dieu Momo s’est attaqué au professeur Franklin Nyamsi dans un ton d’une extrême virulence.

Publicité

Dans une récente publication sur sa page facebook, le ministre Momo a traité le professeur Franklin Nyamsi de “fils indigne”, d’un enfant dont la malédiction ne saura épargner en raison de son refus de se rendre au Cameroun sous prétexte qu’il est menacé de mort par les autorités de son pays natal.

Le professeur Nyamsi n’aurait donc pas voulu prendre de risque de se rendre au Cameroun pour prendre part aux obsèques de sa mère. Pour cet universitaire, sa venue au Cameroun l’expose non seulement à une privation de liberté mais aussi au risque de se faire tuer.

Pour le ministre Jean de Dieu Momo, le professeur Franklin cherche des prétextes et des atermoiements pour justifier son refus de se rendre au Cameroun pour inhumer sa mère. Monsieur le ministre ajoute d’ailleurs que c’est une attitude irresponsable et honteuse. Franklin Nyamsi a juste peur et sa peur lui fait croire qu’il est menacé de mort parce qu’il traite le président de la République Paul Biya de “satrape”.

Jean de Dieu Momo dira par ailleurs que l’absence de Franklin Nyamsi aux obsèques de sa mère c’est une tragédie familiale. Un digne fils ne doit pas commettre un tel sacrilège pour ensuite se réfugier derrière une prétendue menace de mort ou même de privation de liberté.

Pour l’heure, le professeur Franklin Nyamsi n’a pas réagi à cette attaque virulente du ministre Jean de Dieu Momo.

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer