Société

Zimbabwe : un journaliste arrêté pour avoir ”diffamé” Grace Mugabe

Un journaliste zimbabwéen accusé de diffamation a été arrêté lundi suite à un article publié dans lequel il affirme que Grace Mugabe donnerait des sous-vêtements usés aux partisans de la Zanu-PF, parti au pouvoir.

Kenneth Nyangani, journaliste du quotidien privé NewsDay est en garde à vue à Mutare et pourrait être poursuivi pour diffamation, rapporte l’Association des avocats des droits de l’Homme du Zimbabwe (ZLHR).

Dans son édition de lundi, Kenneth Nyangani a noté qu’un député de la Zanu-PF avait distribué pendant le week-end les habits utilisés aux sympathisants du parti, offerts par Grace Mugabe.

Publicité

J’ai rencontré la première dame et elle m’a donné ces vêtements pour que je vous les remette. J’ai des slips pour vous. On m’a dit que la plupart de vos sous-vêtements ne sont pas en bon état, donc venez prendre aujourd’hui ce qui vous a été offert

, avait déclaré le député Esau Mupfumi, cité par NewsDay.

« Nous avons des habits de nuit, des sandales et des vêtements, venez et prenez, cela vient de la première dame, Grace Mugabe », ajouta-t-il.

Cette arrestation a provoqué l’intervention d’Amnesty International qui a demandé mardi la libération « immédiate et sans condition » de Kenneth Nyangani. Dans leur communiqué rendu public, le directeur exécutif de cette organisation, Cousin Zilala a déclaré :

Publicité 2

« L’arrestation de Kenneth Nyangani est une tactique délibérée pour le harceler et l’intimider ainsi que d’autres journalistes afin de les empêcher de faire leur travail. Leur intention est d’envoyer un message d’avertissement aux journalistes et aux hommes de médias qu’ils doivent censurer les informations plutôt que d’exposer des vérités. Les journalistes zimbabwéens ne devraient pas être réprimandés pour leur travail. De ce fait, Kenneth Nyangani doit être libéré immédiatement et sans condition, et toutes les accusations portées contre lui abandonnées ».

Selon l’AFP, la dégradation de la situation économique au Zimbabwe oblige plusieurs personnes à acheter des vêtements d’occasion.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page