Divers

Kenya : amateur de cafards, il veut ouvrir un hôtel pour proposer ”ce délice”

Un homme de Nairobi qui se nourrit de cafards frits envisage d’ouvrir un hôtel qui servira ce délice aux Kényans intéressés. Geofrey Lugaye, qui réside à Kibera, mange les cafards depuis quatre ans et affirme qu’ils ont des vertus thérapeutiques.

Lors d’une interview exclusive accordée aux journalistes de YEN, Geofrey Lugaye a déclaré qu’il était propriétaire d’un hôtel, mais l’établissement a été cambriolé et démoli par des voyous.

Publicité

« J’aimerais ouvrir un hôtel pour proposer ce délice car il a des vertus thérapeutiques ».

Selon M. Lukaye, le lait de cafard contient des éléments thérapeutiques qui ont guéri ses ulcères. Il envisage de proposer à ses clients des cafards frits, à la soupe et du lait de cafards.

Il récolte les cafards dans sa maison et utilise souvent un ruban-cache adhésif pour les piéger et ensuite il les faire frire dans une poêle.

Les cafards sont des insectes très propres et savoureux, surtout si on les nourrit de fruits et légumes frais. Ils peuvent être consommés grillés, frits, sautés ou bouillis. Selon une étude réalisée en 2018 par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les cafards figurent sur la liste des 1 900 autres espèces d’insectes comestibles.

Crédit photo : ghafla

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer