Afrique

Kenya: un bébé de 6 mois meurt après avoir été battu et gazé

Suite aux contestations des résultats de l’élection présidentielle au Kenya la semaine dernière, deux parents avaient déclaré avoir été battus et gazés par la police. Dans la maison se trouvait également leur fille de 6 mois qui a elle aussi été battue et gazée. Elle est décédée, a déclaré son médecin traitant à l’agence Reuters, mardi 15 août.

A la recherche de manifestants qui contestaient les résultats de l’élection présidentielle, la police a fait irruption dans la maison familiale de Samantha Pendo, la petite fille de 6 mois qui dormait dans les bras de sa maman.

Publicité

La police kényane a déclaré qu’elle mène une enquête sur l’incident survenu dans la ville de Kisumu.

Selon la mère de Samantha, la police a lancé des gaz lacrymogènes dans leur maison à 2 heures du matin, samedi 12 août.

« Un des policiers m’a battu et l’autre est venu avec un bâton frapper le bébé. Puis j’ai laissé le bébé tomber parce qu’elle n’a pas pleuré, elle n’a pas du tout bougé. J’ai crié, elle est morte », a déclaré Lenzer Achieng mère de l’enfant.

L’histoire du nourrisson a éclaté samedi matin, alors que la police a nié les accusations portées contre elle sur l’usage excessif de la force.

« Au moment de son admission, l’enfant était gravement malade et était déjà tombé dans le coma. Nous avons donc fait ce que nous sommes censés faire et nous avons admis le bébé en soins intensifs », a déclaré le directeur de l’hôpital Aga Khan, le Dr Sam Oula.

S’agissant du chaos à Nairobi et Kisumu, la commission nationale des droits de l’homme a annoncé que 24 personnes avaient été tuées.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page