kenya

Kenya : deux adolescents brûlés vifs pour avoir volé un téléphone portable

kids

Plusieurs personnalités éminentes ont exprimé leur indignation après que deux garçons ont été brûlés vifs pour avoir prétendument volé un téléphone portable.

Anja Ringgren Loven – une philanthrope qui a sauvé de nombreux enfants abandonnés dans l’État d’Akwa Ibom, au Nigeria – et Femi Fani-Kayode ont exprimé leur indignation après que des photos des garçons déshabillés avec un pneu posé autour d’eux sont devenues virales sur les médias sociaux.

Outrage as two boys are allegedly burnt alive after being accused of stealing mobile phones

Selon les médias locaux, les garçons ont été pris en train d’essayer de s’échapper après avoir volé le téléphone d’une femme à Komarock Estate, Nairobi, Kenya, le samedi 8 août. Ils ont été pris en flagrant délit par des motards qui les ont ensuite battus et déshabillés avant de les brûler vifs.

Le chef de la police de Buruburu, Adamson Bungei, a condamné l’attaque de la foule tout en conseillant aux jeunes de renoncer à la criminalité.

« Il est temps que les jeunes cessent de se livrer au crime car les fruits sont si amers. Mais les citoyens ne devraient pas non plus se faire justice », a-t-il déclaré.

Condamnant l’attaque barbare, Femi Fani-Kayode a écrit : « Comment une nation, un continent et un peuple qui se livrent à ce type de méchanceté échappera à la colère de Dieu ? Vous brûlez deux enfants vivants simplement parce qu’ils ont volé un téléphone portable ? Que Dieu ait pitié de vous et de tous ceux qui soutiennent et encouragent cette sauvagerie et cette barbarie. La justice populaire n’est PAS une justice : c’est une folie ! »

Outrage as two boys are allegedly burnt alive after being accused of stealing mobile phones

Anja Loven a menacé de « traquer » les coupables alors qu’elle pleurait les garçons qui, selon elle, ont à peu près le même âge que son fils.

Outrage as two boys are allegedly burnt alive after being accused of stealing mobile phones

Crédit photo : nsemwokrom

1 Comment

  • Jean GBOZO 11 août 2020

    Ce n’est pas du tout bon
    Il mourront aussi un jour par la grâce de dieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *