DiversSociété

Kenya: une fillette de 10 ans, violée par le mari de sa tante pendant 3 ans, est morte

Une fillette de 10 ans à Baringo, au Kenya, qui aurait été violée par le mari de sa tante pendant trois ans, est décédée.

L’élève du primaire a succombé à ses blessures au foyer pour enfants Sunrise à Kabarnet à Baringo Central. Le suspect, Haron Cherono, 60 ans, est en fuite. “L’enfant a été amenée dans notre institution il y a deux mois, mais nous ne savions pas que sa santé était dans un état critique », a déclaré le directeur du foyer, Titus Barmasa, le vendredi 30 juillet.

Publicité

Il a déclaré que la famille ne leur avait pas fourni le  rapport médical, qui les aurait aidés à prendre des dispositions pour un traitement spécialisé. Barmasai a déclaré qu’à minuit, la fille avait demandé à quelqu’un de lui tenir le ventre. Elle a également demandé à recevoir de l’eau, des mangues et du soda avant de s’effondrer et de mourir le 24 juin.

Jusqu’à sa mort, la jeune fille avait la tête, le visage et les membres enflés.  Elle avait perdu l’appétit et ne pouvait plus marcher. Elle aurait été souillée à plusieurs reprises par le mari de sa tante à leur domicile du sous-comté de Baringo North depuis 2019.

Mon oncle me traînait tous les soirs vers 19h-20h dans sa chambre alors que ma tante était encore dans son magasin au centre« , avait raconté la fillette. Elle a dit que son oncle avait menacé de la tuer si elle osait parler des viols.  « Il s’en fichait même lorsque je criais de douleur ou que je saignais. », avait-elle dit. 

Il y a deux mois, la maladie a forcé la fillette à s’enfuir de chez sa tante. Elle a vécu dans la brousse pendant environ une semaine, mangeant des fruits sauvages.  Les villageois l’ont trouvée affamée et faible.

L’hôpital d’enseignement et de référence Moi d’Eldoret a signalé le 14 juin que la fillette avait subi des dommages intenses à l’utérus, aux reins et au foie.  Il a lié la mort de la fille à des infections virales qui n’ont pas été détectées et traitées tôt. Baringo North OCPD Fredrick Odinga a déclaré que le suspect, Haron Cherono, était toujours en fuite, mais qu’ils le poursuivaient pour l’arrêter et l’accuser de meurtre. “Il peut courir mais il ne peut pas se cacher, nous allons enfin le capturer de ses cachettes », a déclaré Odinga.

Il a déclaré que la femme du suspect avait été arrêtée et était en garde à vue.  Elle doit être traduite en justice lundi pour avoir hébergé un criminel, a-t-il déclaré. Cependant, elle avait précédemment déclaré aux médias qu’elle était innocente et qu’elle n’avait jamais su que son mari pouvait faire de si mauvaises choses. “Si c’est vrai, alors je n’ai aucun contrôle là-dessus, laissez simplement la loi suivre son cours« , a-t-elle déclaré.

Les membres de la famille ont demandé justice, affirmant que le gouvernement devrait accélérer l’enquête et arrêter le suspect. “En tant que famille, nous n’allons pas enterrer notre fille tant que le ou les coupables ne seront pas traduits en justice », a déclaré l’un d’eux.

Publicité 2

Son directeur, Alexander Tando, a déclaré qu’il avait remarqué l’apparence maladive de la fille et son comportement sombre avant qu’elle ne disparaisse mystérieusement.

Lire aussi : Kenya: elle est tuée par son amie qui la soupçonnait de sortir avec son mari

Tando a déclaré qu’en rejoignant l’école l’année dernière, la fille était en bonne santé, joviale, disciplinée et travailleuse.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page