À la UneDiversSociété

Kenya: un tueur en série assassine 10 enfants et boit le sang d’une victime

Un “vampire” tueur d’enfants en série a avoué avoir assassiné dix enfants et bu le sang de ses victimes pendant cinq ans, selon les médias kenyans.

Masten Milimo Wanjala, 20 ans, a été arrêté mercredi 14 juillet, suite à la découverte de deux corps jetés près de Nairobi, la capitale du Kenya.

Publicité

Ses aveux choquants ont fait la Une d’une série de journaux du pays le jeudi 15 juillet. Wanjala a été arrêté après que deux corps de jeunes garçons de 12 et 13 ans – ont été retrouvés à Kabete, rapporte Capital News.

Il aurait aidé la police à récupérer les corps de ses victimes et aurait été lié à plusieurs autres disparitions ces derniers mois.

Les officiers ont déclaré que Wanjala sera inculpé de plusieurs chefs de meurtre après avoir avoué dix meurtres et bu le sang d’au moins une de ses victimes.

Les agents disent qu’ils essaient d’établir si Wanjala avait des complices ou s’il travaillait seul, ajoutant qu’il a conduit des détectives sur le site de plusieurs des meurtres mercredi pendant que les agents prenaient des photos et des vidéos comme preuves.

De nombreux sites étaient des buissons épais près des plantations de maïs, mais Wanjala a également jeté les corps de ses victimes dans des canalisations d’égout ouvertes, a-t-on rapporté.

La police a déclaré que Wanjala avait tenté de libérer les enfants, exigeant entre 30 000 KSHet 50 000 KSH à leurs parents en échange de leur liberté.

Les assassinats de Wanjala ont commencé alors qu’il n’avait que 16 ans, ont rapporté les médias locaux.

LIRE AUSSI: Ce garçon de 8 ans est devenu le plus jeune tueur en série du monde

Plusieurs corps de victimes présumées de Wanjala n’ont pas encore été découverts après qu’il les ait jetés dans les canalisations d’égout.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page