Divers

Kenya: un exceptionnel zèbre découvert dans une réserve (Photos)

Les photos d’un jeune zèbre dans la réserve de Maasai Mara au Kenya sont devenues virales grâce à ses rayures uniques qui diffèrent des manteaux à rayures noires et blanches de la vie sauvage.

Antony Tira, le célèbre guide qui a partagé des photos du jeune zèbre nommé “Tira”, a déclaré qu’il pensait qu’il avait été peint délibérément à des fins de migration.

Publicité

« Au début, je pensais que c’était un zèbre qui avait été capturé et peint ou marqué à des fins de migration. J’étais confus quand je l’ai vu pour la première fois “, a-t-il déclaré à Nation.
 

Cependant, des zoologistes ont révélé que le zèbre, âgé d’une semaine lorsque les photos ont été prises, présente un trouble rare de la mélanine. Les zèbres ne sont pas à l’origine des animaux noirs et blancs, leurs rayures sont simplement une adaptation de la nature.

La couleur par défaut d’un zèbre est le noir, mais les bandes blanches sont formées par l’inhibition de la mélanine. Selon les scientifiques, il s’agit d’une adaptation de la nature destinée à éloigner les insectes, car le motif monochrome semble détourner les systèmes visuels des mouches.

Regardez plus de photos ci-dessous…

Kenya: un exceptionnel zèbre découvert dans une réserve (Photos)
Crédit photo: RS Photography
Kenya: un exceptionnel zèbre découvert dans une réserve (Photos)
Kenya: un exceptionnel zèbre découvert dans une réserve (Photos)

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer