À la UneAfrique

Kenya: Un homme aurait cassé les côtes de sa femme en essayant de l’exciser de force à l’aide d’une pince-Photo

Un homme de 54 ans a été accusé d’avoir cassé les côtes de sa femme de 45 ans en essayant de l’exciser de force à l’aide de pinces. 

L’incident s’est produit le mardi 7 septembre à Mombasa, au Kenya, et selon les médias locaux le couple vivait ensemble depuis 26 ans.

Publicité

La femme qui a révélé qu’elle s’était cassée les côtes en luttant pour empêcher son mari de l’exciser, a déclaré qu’ils se sont disputés peu de temps après son arrivée à la maison vers 17 heures et l’a trouvée à l’extérieur de la maison avec d’autres voisins. 

Kenya: Un homme aurait cassé les côtes de sa femme en essayant de l'exciser de force à l'aide d'une pince-Photo

Vers 20 heures, elle a allégué que l’homme l’avait traînée à l’intérieur de la maison et l’avait battue à un tel point qu’elle s’est évanouie. La femme affolée a déclaré que son mari l’avait ensuite déshabillée et avait inséré des pinces dans ses parties intimes pour l’exciser, sans préavis. 

LIRE AUSSI: https://www.afrikmag.com/homme-bat-femme-mort-avoir-refuse-coucher-lui/

Expliquant les faits chez nos confrères de  K24 Digital, elle soutient ; 

« Il a été violent envers moi depuis que j’ai déménagé à Mombasa surtout quand j’ai découvert qu’il avait une autre femme avec qui il vivait.

« Après que je me sois évanouie, il a retiré mon pantalon et a inséré la pince dans mes parties intimes. La douleur était trop forte. Je n’ai pas pu marcher correctement depuis lors et je n’ai pas cherché de médicaments appropriés en raison de contraintes financières. Je dois faire face à des saignements tous les jours. 

« Il ne m’a jamais demandé de subir une excision pacifiquement. Chaque fois qu’il devient violent, il veut toujours m’exciser en utilisant des armes blanches. »

Selon elle, c’est la deuxième fois que son mari essaie de la faire exciser comme il l’a fait en août. 

Elle a ajouté; 

«Il a presque réussi à me couper puisque je m’étais évanouie après une bagarre où il m’a littéralement cassé les côtes comme l’ont confirmé les médecins. Au milieu de beaucoup de douleur, j’ai repris conscience, le forçant à s’arrêter. Il utilisait du métal brut.

« Le mois dernier, il a utilisé des pinces sur mes parties intimes et j’ai tellement saigné. Cependant, je ne me suis pas présentée à la police par crainte pour ma vie. »

Selon des documents médicaux du programme de rétablissement de la violence sexiste à l’hôpital pour femmes de Nairobi-Mombasa, la femme a été traitée en août pour une fracture à la main droite à la suite d’une agression physique. Elle a déclaré que l’agression était également due à une tentative de l’exciser de force.

Publicité 2

Selon le document ; 

« La patiente a des antécédents d’agression physique de la part de son mari. Elle est venue à l’hôpital se plaignant de douleurs thoraciques, d’un bras cassé et de douleurs corporelles générales, nous avons donc passé une radiographie qui a finalement montré une fracture sur les côtes droites. »

Son mari a cependant nié les allégations, affirmant que sa femme était celle qui l’avait agressé. 

«Je n’ai rien inséré dans ses parties intimes. Je soupçonne qu’elle a un autre homme et je suis maintenant prêt à la laisser partir car elle est incapable de s’occuper des enfants. » A lâché le mari.

LIRE AUSSI: https://www.afrikmag.com/un-homme-battu-par-des-femmes-pour-avoir-tente-de-seduire-une-mineure-dans-un-bus-video/

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page