DiversSociété

Kenya: un homme tue à coups de hache sa femme et ses 4 enfants

Le village de Kathata à Gichugu, dans le comté de Kirinyaga au Kenya, a vécu un drame horrible, après qu’un homme de 35 ans a brutalement assassiné sa femme et ses quatre enfants.

Le commandant de la police du sous-comté de Gichugu, Anthony Mbogo, qui a confirmé l’incident, a déclaré que le suspect, Paul Murage Njuki, a tué sa femme et ses enfants à coups de hache le lundi 29 novembre.

Les victimes ont été identifiées comme étant Millicent Muthoni, 38 ans, Nelly  Wawira, 13 ans, Gifton Bundi, sept ans, Sheromit Wambui, cinq ans, et Clifton Njuk, un an.  

Mbogo a déclaré qu’après que Njuki ait massacré sa famille, il s’est rendu au poste de police de Kianyaga exigeant d’être arrêté et enfermé pendant six mois parce qu’il vendait du cannabis.

« J’ai été choqué et j’ai ordonné à mes officiers d’enquêter sur lui. Il a choqué mes officiers en leur disant qu’il avait tué sa femme et leurs quatre enfants.”, a déclaré Mbogo.

Le suspect a déclaré qu’il avait commencé par tuer sa femme à l’aide d’une hache avant de tuer les enfants. « Il les a frappés avec un objet contondant avant de les découper. Il nous a conduits là où il a dit qu’il avait caché la hache mais nous ne l’avons pas trouvée à cause des fortes pluies. Nous menons toujours plus d’enquêtes», a déclaré Mbogo.

La police s’est rendue sur les lieux vers 22 h 30 et a trouvé les corps dans leurs lits, avec de multiples coups de couteau sur la tête. Il a en outre été conclu qu’avant de tuer sa fille aînée, Njuki l’avait souillée et avait ensuite caché la hache du crime le long des berges de la rivière dans son quartier.


LIRE AUSSI: Nigeria: les accusant d’être des démons, il tue ses enfants

Mbogo a déclaré que Njuki n’avait pas donné de raisons plus claires pour expliquer pourquoi il avait assassiné sa famille. L’homme voulait des oignons dans la nourriture, mais la femme a insisté sur le fait qu’elle n’en avait pas. 

Mbogo a déclaré que le suspect est actuellement détenu au poste de police de Kirinyaga tandis que les cinq corps ont été emmenés à la morgue de l’hôpital de Kerugoya dans l’attente d’une autopsie.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page