DiversSociété

Kenya: une policière tue son mari officier, puis se suicide

Un agent de la police du Kenya a abattu son mari officier avant de retourner l’arme contre elle-même dans ce qui est soupçonné être un meurtre-suicide.

Les deux officiers, Abel Andari, 28 ans, et Dorcas Chebet, 27 ans, ont été retrouvés gisant dans une mare de sang dans leur maison dans le comté de Trans Nzoia.

Les rapports indiquent que vers 10 heures du matin le dimanche 23 janvier, Mme Chebet est arrivée à la station de Kiungani et a rencontré son mari. Peu de temps après être entrés dans la maison, ils se sont enfermés à l’intérieur.

« Vers 11h30, un coup de feu a été entendu depuis la maison de M. Andari« , a déclaré Francis Kihara, responsable des enquêtes criminelles du comté de Trans Nzoia, à The Nation.

Le commandant de la station (OCS) a rapporté que d’autres coups de feu avaient été entendus de la maison peu de temps après, a déclaré M. Kihara.

Après les coups de feu, a-t-il dit, plus aucun mouvement n’a été entendu dans la maison. La police a ensuite enfoncé la porte. « À l’intérieur de la maison, les corps sans vie des deux policiers ont été retrouvés allongés sur le sol », a-t-il déclaré.

LIRE AUSSI: Kenya/ Un policier tue sa femme, ses voisins et se suicide


Un fusil G3 et trois cartouches vides ont été retrouvés sur le sol. Les découvertes préliminaires indiquent que Chebet a tiré sur Andari à la poitrine, avant de se tirer une balle dans le front avec le fusil G3. Des voisins ont déclaré que les deux officiers s’étaient enfermés dans la maison de M. Andari avec leur fille d’un an avant que les coups de feu ne soient entendus. M. Andari avait une blessure par balle à la poitrine tandis que Mme Chebet avait du sang suintant de son front. 

Des voisins ont décrit M. Andari comme un homme silencieux qui parlait rarement. Les habitants choqués ont appelé à un soutien psychologique pour les policiers afin de prévenir de tels cas.

Les corps ont été emmenés à la morgue de Kitale Level Four en attendant une autopsie, tandis que l’arme à feu usagée et les cartouches usagées ont été récupérées pour un examen médico-légal.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page