À la UneCôte d'IvoirePolitique

KKB parle à Bédié, sur la Transition : « comment de petits voyous vont conseiller cela à mon père à cet âge »

Kouadio Konan Bertin, candidat plus que malheureux (1,99% de suffrage) à la présidentielle du 31 octobre 2020, continue ses admonestations contre Bédié et l’opposition. Le 3 novembre, il a traité de  » voyous » ceux qui ont eu l’idée de proposer la Transition civile à son « père » Bédié.

Après avoir félicité Alassane Ouattara pour sa « réélection », Kouadio Konan Bertin dit KKB a repris son bâton de pèlerin contre l’opposition et son leader actuel, Henri Konan Bédié.

5

Cette fois, c’est contre l’idée de transition civile de l’opposition que KKB se braque. Il en veut à ceux qui fait germer cette idée dans la tête du président Bédié.

 » Bédié sait très bien qu’on ne devient pas président d’un pays comme la Côte d’Ivoire sans passer par les élections. Comment de petits voyous vont conseiller cela à mon père à cet âge-ci ? Je suis désolé, ça ne ressemble pas à mon père. », s’est étonné Kouadio Konan Bertin.

Il a dit ne plus reconnaître le « sympathique et grand intellectuel amoureux de la paix » qu’est Henri Konan Bédié. Il s’est donc interrogé en ces termes:  »

« Bédié que j’ai connu, qui a succédé au président Houphouët et qui me disait la citation suivante ( quand on s’appelle Henri Konan Bédié et qu’on a succédé à Houphouët-Boigny, on ne peut que être un homme de paix). Qu’est-ce qui peut arriver en ce moment, pour qu’on se conduise de cette façon ?

En effet, pour KKB, la posture actuelle du président Bédié, « ce n’est pas la voix de la sagesse« . « Je me donnerai les moyens modestement de revenir là où il le faut pour contribuer à apaiser les cœurs « , a alors promis Kouadio Konan Bertin.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page