AfriqueGhana
A la Une

Kobina Sekyi, l’avocat ghanéen qui avait juré de ne jamais porter de vêtements européens

William Esuman-Gwira Sekyi, mieux connu sous le nom de Kobina Sekyi, est un nationaliste, philosophe, avocat et écrivain (The Blinkards) de la Gold Coast (l’actuel Ghana).

Il est né le 1er novembre 1892 à Cape Coast.

Publicité

Son père était M. John Gladstone Sackey; le directeur de la célèbre école wesleyenne (Mfantsipim) de Cape Coast .
Comme son père, Sekyi a également fait ses études à l’école Mfantsipim et a ensuite étudié la philosophie à l’Université de Londres.

Après avoir obtenu son diplôme de philosophie, Kobina Sekyi est retournée à Gold Coast pour enseigner pendant un certain temps et a participé aux affaires politiques.

Sekyi est devenu avocat en pratique privée dans son pays.

Il a ensuite été élu président de la Aborigines’s Rights Protection Society, succédant à son oncle Henry van Hien

Kobina Sekyi a habilement dirigé l’ARPS en tant que porte-parole vocal du peuple de la Gold Coast contre l’impérialisme britannique.

Sekyi est également devenu membre exécutif du Congrès national de l’Afrique occidentale britannique après la disparition de l’ARPS et a contribué à l’opposition radicale au régime colonial britannique.

En sa qualité d’homme politique intelligent et célèbre avocat de la Gold Coast, Kobina Sekyi a été nommée membre du Comité Coussey pour le changement constitutionnel.

En sa qualité de l’un des premiers écrivains de la Gold Coast, Kobina Sekyi est l’auteur d’une comédie percutante “The Blinkards” (1915) qui ridiculise l’acceptation par une société colonisée des attitudes des colonisateurs.

Son roman, «The Anglo-Fante» est le premier roman de langue anglaise écrit sur Cape Coast.
La pièce de Kobina Sekyi «The Blinkards» a été créée à Cape Coast en 1916 et a été chaleureusement accueillie par la presse locale.

Publicité 2


Il est devenu très populaire car il a été la première élite éduquée à comparaître devant un tribunal colonial du «ntoma» ghanéen en tant qu’avocat.

Il a juré de ne jamais porter de vêtements européens parce qu’il croyait être un Africain totalement.

Malheureusement Kobina Sekyi n’ait pas vécu pour voir l’indépendance du Ghana en 1957. Il est décédé en 1956.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer