FootballMonde

La FIFA s’associe à l’ONU pour éradiquer la corruption par le football

La principale agence de lutte contre la corruption de l’ONU, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et la Fédération internationale de football Association (FIFA), ont signé mardi un protocole d’accord (MoU) pour intensifier leur coopération conjointe pour faire face aux menaces posées par le crime au sport.

Le protocole d’accord, qui a été signé au siège de l’ONUDC à Vienne par la Directrice exécutive de l’ONUDC Ghada Waly et le Président de la FIFA Gianni Infantino lors de l’événement qui avait pour thème : “Lutter contre la corruption et la criminalité dans et par le sport ”, a été fait pour examiner les moyens par lesquels le football peut être utilisé comme un moyen de renforcer la résilience des jeunes face à la criminalité et à la consommation de substances grâce à une formation sur les compétences de vie.

Publicité

« Le sport soutient le développement des enfants et des jeunes, et nous avons plus que jamais besoin du sport dans la reprise du COVID-19 pour rendre les gens en meilleure santé et plus heureux, et pour ramener des emplois. Mais pour exploiter la puissance du sport, nous devons protéger l’intégrité du sport. », a déclaré la directrice exécutive de l’ONUDC, Ghada Waly.

“Je crois que la FIFA, l’instance dirigeante internationale du football, le football mondial, et les Nations Unies, l’organisation mondiale, font de formidables alliés, et je suis très heureuse que l’ONUDC et la FIFA aient uni leurs forces en signant ce protocole d’accord pour sauvegarder le football et les événements sportifs contre la corruption, promouvoir la prévention de la criminalité chez les jeunes et protéger les enfants et les jeunes athlètes contre la violence et l’exploitation. “

« Depuis 2016, la nouvelle FIFA a fait des progrès significatifs en matière de bonne gouvernance et dans le domaine de l’intégrité du football, y compris la lutte contre la manipulation de matches et la protection des enfants dans le football », a déclaré le président de la FIFA, Gianni Infantino.

” La signature d’aujourd’hui du protocole d’accord avec l’ONUDC est une étape importante pour l’organisation et souligne l’engagement absolu de la nouvelle FIFA et de moi-même en faveur d’une politique de tolérance zéro sur la corruption dans le football: plus jamais! Cela montre également notre engagement à mettre le football au service de la société et à l’utiliser comme un outil pour soutenir la réalisation des objectifs de politique publique et des objectifs de développement durable des Nations Unies.”

« Nous sommes fiers d’avoir un partenaire comme l’ONUDC alors que nous nous efforçons de renforcer davantage l’intégrité du football et d’utiliser le pouvoir unique du beau jeu pour promouvoir les valeurs et les compétences de vie afin de favoriser le développement des jeunes et la prévention du crime ».

La signature du protocole d’accord intervient dans le cadre d’efforts intensifiés pour atténuer l’impact négatif du COVID-19 sur le sport et d’un engagement à aider le football à se remettre de la crise à la fois à court terme et pendant que le monde s’adapte à la «nouvelle normalité».

Dans ce contexte, les discussions entre les deux organisations se sont concentrées sur plusieurs domaines clés de collaboration, notamment la protection des enfants et la protection des jeunes vulnérables dans le football, la manipulation anti-match et la lutte contre la corruption, l’héritage des grandes compétitions de football, le développement des compétences de vie, la lutte-discrimination et inclusion sociale par le football dans le contexte de la prévention de la criminalité juvénile.

L’accord vise également à tirer parti des forces respectives des deux organisations pour assurer un impact positif sur la lutte mondiale contre la corruption et la criminalité dans et par le sport, et pour renforcer l’influence positive du football sur la jeunesse du monde, en renforçant leur résilience à la violence, la criminalité et la promotion du fair-play, du travail d’équipe, de la non-discrimination, de la tolérance et du respect.

Publicité 2

L’ONUDC a également accepté de participer à un processus de consultation lancé par la FIFA qui comprend des organisations sportives, des autorités intergouvernementales, des gouvernements et des agences spécialisées dans le but de créer une entité internationale multisports et multi-agences indépendante pour enquêter sur les cas d’abus dans le sport.

La mission d’une telle organisation comprendrait: la mise en place de lignes hiérarchiques fiables; la formation d’un pool mondial d’experts, qui peut être rapidement mobilisé pour fournir une gestion spécialisée des cas et une assistance aux victimes, aux témoins et aux lanceurs d’alerte, au niveau local; la normalisation des sanctions et des mesures disciplinaires; et la mise en place de processus de sélection pour garantir que les auteurs ne peuvent pas se déplacer d’une région à une autre, entre différents sports, ni échapper à la justice.

En 2019, la FIFA a lancé le programme FIFA Guardians, qui fournit des conseils pratiques pour aider les 211 associations membres de la FIFA à revoir leurs mesures de sauvegarde existantes, pour aider à prévenir tout risque de préjudice pour les enfants dans le football et pour répondre de manière appropriée en cas de problème en signalant des cas d’abus aux autorités nationales compétentes et aux agences de protection de l’enfance.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page