USA

« La meilleure personne à vi*ler est votre femme », un pasteur américain crée une vive polémique-(vidéo)

Dans son message sur la soumission dans le mariage, le pasteur d’une église adventiste du septième jour de New York a déclaré que les maris peuvent vi*ler leurs femmes.

« Je vous dirais, messieurs, que la meilleure personne à vi*ler est votre femme », a déclaré Burnett Robinson, pasteur principal de Grand Concourse Seventh-day Adventist, une église située dans l’arrondissement du Bronx.

Publicité

Selon The Washington Post, sa déclaration d’une minute et 21 secondes a suscité une pétition sur Change.org. Plusieurs demandent la démission de Robinson. Au lundi 22 novembre, la pétition comptait 355 signatures.

Dans son message, Robinson déclare : « En ce qui concerne la soumission, je veux que vous sachiez d’emblée, mesdames, qu’une fois que vous êtes mariées, vous ne vous appartenez plus. Vous appartenez à votre mari. Vous comprenez ce que je veux dire ? J’insiste sur ce point parce que j’ai vu l’autre jour à la télévision un tribunal où une femme a poursuivi son mari pour viol. Et je vous dirais, messieurs, que la meilleure personne à vi*ler est votre femme. Mais cela a été légalisé. »

Robinson prêchait sur la base d’un passage de la lettre aux Éphésiens du Nouveau Testament, dans lequel l’apôtre Paul déclare : « Femmes, soumettez-vous à vos maris, comme au Seigneur. »

Ce passage a fait la une des journaux en 1998 lorsque la Convention baptiste du sud, la plus grande dénomination protestante du pays, a modifié sa déclaration de foi pour y inclure une déclaration selon laquelle une femme doit « se soumettre gracieusement » à son mari.

Les questions relatives aux femmes, au genre et à la sexualité continuent de troubler des segments du mouvement évangélique conservateur, notamment à la lumière du mouvement #MeToo, qui a tenté de briser le silence sur les abus et le harcèlement sexuels.

Publicité 2

En 2018, l’un des dirigeants de la Convention baptiste du sud a fait l’objet d’intenses critiques après avoir suggéré que les épouses abusées par leur mari devraient se concentrer sur la prière et ne pas demander le divorce.

Crédit photo : miamitimes

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page