R.D Congo

La RDC ne peut pas organiser d’élection avant 2019 selon la Commission Électorale

La Commission électorale congolaise a annoncé que le pays ne pouvait pas organiser d’élection avant 504 jours. Cette période correspond au début de l’année 2019.

 

Un délai de 504 jours

Alors qu’un vote était prévu pour cette année 2017, la commission électorale a annoncé que la RDC ne pourra pas organiser d’élection présidentielle avant le début de l’année 2019. Ce qui a pour conséquence le maintien au pouvoir de Joseph Kabila jusqu’à cette date. Les Nations Unies redoutent une aggravation de la crise.

Publicité

Cette annonce intervient trois semaines après la promesse de publication d’un calendrier électoral par la commission nationale électorale indépendante (CENI).

Les motifs avancés par l’institution sont l’enrôlement de la population qui reste inachevé. En effet, la commission explique qu’il lui faudra encore 504 jours pour achever l’enrôlement. Ensuite, elle poursuit, évoquant les violences dans certaines régions comme le Kasaï qui entravent cet enrôlement. Ainsi donc, il n’y aura pas d’élection avant le premier trimestre 2019 et Joseph Kabila restera au pouvoir jusqu’à cette date.

 

Réactions de l’opposition

Cette déclaration de la CENI met fin à l’accord entre le pouvoir en place et l’opposition qui prévoyait la tenue d’élection avant 2018. Les réactions de l’opposition ne se sont pas faites attendre. “Il n’y a plus à attendre. Congolais, la force de la rue, c’est maintenant…ou jamais”, a réagi sur Twitter le mouvement Lutte pour le changement (Lucha).

L’opposition par la voix de Félix Tshisekedi et Moise Katumbi appelle à une transition sans Kabila après le 31 Décembre 2017. Elle serait conduite par des personnalités consensuelles chargées de préparer les élections”. Le second mandat de Kabila a pris fin le 20 décembre 2016. De plus, la Constitution ne lui permet pas de se représenter.

Pub


 

Crainte sur la situation sécuritaire en RDC

Une aggravation de la crise qui frappe déjà la RDC serait une catastrophe. En effet, le représentant de l’ONU à Kinshasa a expliqué qu’environ 8,5 millions de personnes dont 5,5 millions d’enfants présentent actuellement un besoin d’assistance humanitaire. Parmi ces personnes, 3,8 millions sont déplacées à l’intérieur du pays et plus de 621 000 Congolais ont trouvé refuge” dans les pays voisins

Tags

Eunice Kouamé

Je suis Eunice KOUAME, une jeune femme passionnée de lecture, de développement personnel et de relations humaines en général. J'aime voyager, rigoler, cuisiner et surtout écrire. Vous pourrez consulter mes articles dans les rubriques conseils, couple, relations, actualités, inspiration, politique et chroniques( mon nouveau bébé ;) ) eunice.kouame@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer