À la UneMonde
A la Une

La tension monte : La Chine répond aux Etats-Unis en déployant 51 avions de combat et six navires autour de Taïwan 

Le ministère taïwanais de la Défense a déclaré que 51 avions et six navires chinois avaient été détectés en train d’opérer autour de Taïwan le jeudi 18 août alors que la Chine poursuit ses activités militaires près de l’île.

Sur les 51 avions, 25 avions ont traversé la ligne médiane du détroit de Taiwan, qui en temps normal agit comme une barrière non officielle entre les deux côtés, ou ont volé dans la zone de défense aérienne de Taiwan.

La tension monte : La Chine répond aux Etats-Unis en déployant 51 avions de combat et six navires autour de Taïwan 

Cette décision intervient après que le gouvernement américain a déclaré qu’il tiendrait des pourparlers commerciaux avec Taïwan en signe de soutien à la démocratie insulaire que la Chine revendique comme son propre territoire, ce qui a incité Pékin à avertir qu’il prendrait des mesures pour « sauvegarder sa souveraineté ».

Plus tôt en août, la Chine a tiré des missiles dans la mer pour intimider Taïwan après que la présidente de la Chambre des États-Unis, Nancy Pelosi, soit devenue la plus haute responsable américaine à visiter l’île en 25 ans.


Après que les États-Unis ont révélé qu’ils avaient entamé de nouvelles négociations commerciales avec Taïwan – l’île autonome que la Chine s’est engagée à réunir par tous les moyens nécessaires, le gouvernement du président chinois Xi Jinping a critiqué les pourparlers prévus comme une violation de sa position selon laquelle Taïwan n’a aucun droit à l’étranger.

La Chine a averti les États-Unis de ne pas encourager l’île à essayer de rendre permanente son indépendance de facto, une étape qui, selon Pékin, conduirait à la guerre.


« La Chine s’y oppose fermement », a déclaré le porte-parole du ministère du Commerce, Shu Jueting. Elle a appelé Washington à « respecter pleinement les intérêts fondamentaux de la Chine ».

Pendant ce temps, les États-Unis s’attendent à ce que la Chine intensifie sa « coercition » militaire, diplomatique et économique sur Taïwan, a déclaré jeudi l’envoyé américain en Asie de l’Est, Daniel Kritenbrink.
L’avertissement de Daniel Kritenbrink intervient un jour après les exercices militaires organisés par Taiwan pour montrer sa capacité à résister à la pression chinoise d’accepter le contrôle politique de Pékin sur l’île autonome, à la suite de nouvelles séries d’exercices menaçants de la Chine.


« Bien que notre politique n’ait pas changé, ce qui a changé, c’est la coercition croissante de Pékin », a déclaré Kritenbrink, qui est le principal envoyé de Washington pour les relations avec l’Asie de l’Est, aux journalistes lors d’une téléconférence.


« Ces actions font partie d’une campagne de pression intensifiée (…) pour intimider et contraindre Taïwan et saper sa résilience », a-t-il ajouté.

Jeudi également, l’armée taïwanaise a organisé un exercice avec des missiles et des canons simulant une réponse à une attaque de missiles chinois.

Taïwan et la Chine se sont séparés en 1949 après une guerre civile et n’ont pas de relations officielles mais sont liés par des milliards de dollars de commerce et d’investissement. 


Les États-Unis n’ont pas de relations diplomatiques avec Taïwan, son neuvième partenaire commercial, mais entretiennent des liens informels étendus.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page