Sport

JO de Tokyo/ Un athlète ougandais prend la fuite dès son arrivée et déclare: « La vie est difficile au pays »

Un athlète ougandais arrivé au Japon pour les Jeux Olympiques est introuvable.

Julius Ssekitoleko, un haltérophile de 20 ans, a disparu de son camp d’entraînement préolympique dans la ville d’Osaka le vendredi 16 juillet. Il s’entraînait avec les neuf membres de l’équipe ougandaise à Izumisano, selon les autorités municipales.

Publicité

Ses coéquipiers se sont rendus compte que le jeune homme était absent vers midi lorsqu’ils ont trouvé sa chambre d’hôtel vide, ont indiqué les autorités municipales. Il n’y a pas eu d’entraînement vendredi matin et il a été vu pour la dernière fois dans sa chambre aux premières heures de la journée.

Après plus heures de recherches, les responsables ont prévenu la police.

Selon les dernières informations, le jeune homme a laissé une note avant de prendre la fuite. Il affirme qu’il ne veut plus retourner en Ouganda parce que la vie y est difficile et a demandé aux membres de sa délégation de donner ses affaires à sa femme.

« Je veux travailler au Japon », a-t-il écrit.

Dans une déclaration envoyée à Kyodo News, Beatrice Ayikoru, chef de mission de la délégation ougandaise, a confirmé que Ssekitoleko est porté disparu

« Lors de nos briefings réguliers, tant en Ouganda qu’au Japon, nous avons notamment insisté sur la nécessité de respecter les règles d’immigration du Japon et de ne pas choisir de quitter le camp sans autorisation », a déclaré la chef de l’équipe, ajoutant qu’elle coopère avec les autorités locales pour tenter de le localiser.

Crédit photo : headtopics

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page