Afrique
A la Une

L’Afrique de l’Ouest va débourser 1 milliard de dollars pour lutter contre la menace islamiste

Les dirigeants ouest-africains se sont engagés à mobiliser 1 milliard de dollars pour combattre la menace islamiste dans la région, a déclaré samedi le chef du bloc régional de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao)

Cette année, des groupes liés à Al-Qaïda et à l’État islamique ont renforcé leur présence dans la région aride du Sahel, une situation qui a rendu de vastes portions de territoire ingouvernables et alimenté la violence ethnique locale, notamment au Mali et au Burkina Faso.

Publicité

Les quinze membres du bloc ouest-africain et les présidents de la Mauritanie et du Tchad se sont réunis samedi pour un sommet extraordinaire dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, pour adopter des mesures afin de faire face à l’insécurité croissante.

« Les débats nous ont permis d’adopter des décisions très fortes. (…) La conférence (élargie au Tchad et à la Mauritanie) a adopté un plan d’action et de mobilisation de ressources à hauteur d’un milliard de dollars pour la lutte contre le terrorisme », a déclaré Mahamadou Issoufou, le président nigérien en exercice de la Cédéao

Dans une interview à la clôture du sommet, le Président de la Commission de la Cédéao, Jean-Claude Kassi Brou a appelé l’ONU à renforcer sa mission de maintien de la paix MINUSMA, basée au Mali depuis 2013.

En juillet, l’ONU a déclaré que les attaques islamistes se répandaient si rapidement en Afrique de l’Ouest que la région devrait envisager de renforcer sa réponse au-delà des efforts militaires actuels.

En 2017, cinq pays africains (le Burkina Faso, le Niger, le Tchad, le Mali et la Mauritanie) soutenus par la France, ont lancé le groupe de travail du G5 Sahel pour combattre les insurgés. Mais l’initiative a toujours été sous-financée.

Pub


La situation au Burkina Faso s’est particulièrement détériorée ces dernières semaines. Une attaque à la fin du mois d’août a tué 24 soldats, l’une des pertes les plus lourdes jamais subies par le pays dans la lutte contre les militants islamistes. La semaine dernière, 29 personnes ont été tuées dans des attaques distinctes.

Crédit photo : reuters

https://uk.reuters.com/article/uk-sahel-security/west-african-leaders-pledge-1-bln-to-fight-islamist-threat-idUKKBN1VZ0MX

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer