À la UneAfriqueMaliPolitique
A la Une

« L’aide de camp du Colonel Assimi Goïta blessé par un sniper » ? / Le Premier Ministre dit tout…

Aucun sniper n’a tiré sur aucun membre de la sécurité du président malien le Colonel Assimi Goïta. Il s’agit d’un énième mensonge distillé par les médias français en mission contre le régime des Colonels de Bamako. C’est ce qu’assure le Premier Ministre Abdoulaye Maïga.

Depuis hier une information non officielle est instillée dans les esprits par le journal français Libération. Ce journal allègue qu’un sniper aurait atteint l’aide de camp du Colonel Assimi Goïta, alors que celui-ci sortait du palais présidentiel. Le Capitaine Souleymane aurait été atteint, mais le journal n’en dit pas plus sur son état de santé.

Le Gouvernement malien a vigoureusement réagi contre cette information qualifiée de mensongère. Sous la férule du Colonel Abdoulaye Maïga, Premier ministre par intérim, les autorités maliennes démentent cette information jugée tendancieuse. « Le Gouvernement de la Transition dément totalement les faits évoqués par le quotidien français  »Libération » qui poursuit les activités subversives des médias « milles collines » France 24 et Radio France Internationale, interdits au Mali », a écrit le Colonel Abdoulaye Maïga.

En outre, le gouvernement malien dit condamner « cette manœuvre non professionnelle, désespérée, éhontée et immorale du quotidien français « Libération ». Pour le Colonel Assimi Goïta et ses hommes, il ne faut pas chercher midi à 14h :  » Cet article est commandité et prémédité par des forces obscurantistes et rétrogrades ne visant qu’à créer la psychose et tenter désespérément de déstabiliser la Transition, en décrivant un scénario macabre monté de toutes pièces ».


Enfin, « Le Gouvernement de la Transition, tout en se réservant le droit d’engager des poursuites judiciaires contre les auteurs de ces mensonges, invite la population à rester sereine et la rassure de la volonté inébranlable des autorités de la Transition à atteindre les objectifs de Refondation et de la restauration de la souveraineté du Mali, pour le bonheur des Maliennes et Maliens« , met en garde le Premier ministre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!