Monde

L’Allemagne va restituer à la Namibie un monument du XVe siècle

L’Allemagne s’apprête à rendre un artefact du XVe siècle qu’elle a pris à la Namibie, connu sous le nom de croix en pierre de Cape Cross.

La ministre d’État chargée des médias et de la culture, Monica Gruetters, a annoncé vendredi que ce geste témoigne la volonté de l’Allemagne de tirer un trait sur son passé colonial.

Publicité

« La restitution de la croix en pierre de Cape Cross est un signal clair que nous reconnaissons notre passé colonial et que nous cherchons et trouvons avec les pays d’origine les moyens d’avoir une cohabitation respectuese.

Pendant de nombreuses décennies, l’époque coloniale était un angle mort dans notre culture de mémoire. L’injustice advenue à l’époque a été bien trop longtemps oubliée et refoulée », a déclaré Monika Gruetters lors d’une conférence de presse au Musée de l’Histoire allemande.

La croix en pierre de Cape Cross, un repère de navigation de 3,5 mètres de haut, érigé par l’explorateur portugais Diogo Cão, a été placée pour la première fois sur la côte namibienne en 1486.

Elle a été transportée en Allemagne en 1893 après que la Namibie est devenue un protectorat impérial allemand. La croix en pierre de Cape Cross est en exposition au Musée historique allemand à Berlin.

En juin 2017, le gouvernement namibien a officiellement réclamé la restitution de cet objet précieux.

La ministre Gruetters se rendra en Namibie avec le président du Musée historique allemand, Raphael Gross, en août pour remettre le monument .

M. Gross avait déclaré lors d’un symposium en 2018 que la croix en pierre pourrait déclencher des discussions sur l’histoire de la domination coloniale en Allemagne et sur la restitution et le retour des artefacts coloniaux.

Publicité 2

Face à la pression croissante des gouvernements africains, de plus en plus de pays européens s’efforcent de restituer les artefacts pillés en Afrique à l’époque coloniale.

L’année dernière, le président français Emmanuel Macron a ordonné la restitution de 26 œuvres d’art à la République du Bénin, plus d’un siècle après leur retrait de la nation ouest-africaine.

Le British Museum de Londres a également déclaré en 2018 qu’il rendrait les bronzes du Bénin pillés par les soldats britanniques à l’armée nigériane.

Crédit photo : cnn

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page