Cameroun

Cameroun: De graves révélations sur l’assassinat du proviseur du lycée bilingue de Foumban

Monsieur Charles Etoundi qui jusqu’ici était proviseur au Lycée bilingue de Foumban, dans la Région de l’Ouest, a succombé à ses blessures le week-end dernier après avoir été attaqué par des présumés malfrats à son domicile. A en croire nos confrères de Cameroon-info, Monsieur Etoundi a reçu plusieurs coups de couteau qui l’ont fait passer de vie à trépas alors qu’il avait été admis à la salle des urgences de l’hôpital régional de Bafoussam. Pour les raisons qui peuvent expliquer cet assassinat, notre source indique
Certains élèves et enseignants Bamoun dictent leurs lois (…). Son prédécesseur sieur NKODICK Patrice avait commencé le redressement du lycée et n’a malheureusement fait que deux mois avant d’être appelé à d’autres fonctions car menacé par les élèves et parents Bamoun qui le jugeaient trop strict (interdiction des pantalons dit slim, chaussures ouvertes, jeux hasard, flâneries…) et d’être étranger. Il trouve un Lycée dont les responsables et les membres de l’APE sont déjà noyés dans un système de corruption bien huilé.
D’ailleurs il trouvera un manquant de 8 millions de FCFA dans les caisses de l’APE et suite à des nombreuses grèves des enseignants vacataires pour salaires impayés, il refuse de donner son accord pour un prêt de 6 000 000 FCFA à une banque pour le compte de l’APE. Il saisit le préfet du Noun pour médiation qui, cahin-caha réussira à calmer les tensions, même si aujourd’hui les dits vacataires réclament 2 mois de salaires.

Charles Etoundi décide de dissoudre en ce début d’année scolaire, l’ancien bureau de l’APE et donc,  le nouveau bureau devait être voté dans les prochains jours. Première probabilité de son assassinat. D’après les sources de bonne foi, le proviseur du lycée de Mayap (localité environnante de la ville de Foumban) avait déclaré sur les antennes de la RCN (radio communautaire du Noun) qu’un étranger ne devrait plus être proviseur dans les grands lycées de leur département.

En riposte, le délégué départemental du MINESEC ira se plaindre chez le Sultan pour qu’ils essaye de calmer ses fils. Deuxième probabilité de son assassinat. Au regard de ces deux hypothèses, il est probable que l’assassinat ait été prémédité.

Le corps de la victime est arrivé à Foumban samedi aux environs de 18h sur forte escorte des autorités de la ville. Les autres proviseurs et les enseignants étrangers annoncent un mouvement d’humeur dès lundi à travers une marche pacifique dans toute la ville. 

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page