Côte d'IvoirePolitique
A la Une

« La stratégie de Laurent Gbagbo pour contrer l’influence de Simone au FPI »: L’avocate de Gbagbo répond à Jeune Afrique

Les allégations récentes de Jeunes Afrique au sujet de Laurent Gbagbo ne sont pas du goût de ce dernier. Il est monté au créneau par la voix de son avocate, Me Habiba Dembélé.

Selon Jeune Afrique, Laurent Gbagbo aurait missionné son ancien Premier ministre Pascal Affi N’guessan, à l’effet de discuter avec le pouvoir ivoirien. Me Habiba Dembélé, avocate de l’ancien chef de l’Etat ivoirien a réagi aux affirmations de l’hebdomadaire dans l’article intitulé « La stratégie de Laurent Gbagbo pour contrer l’influence de Simone au FPI ».

Publicité

Pour elle, “Outre le caractère parfaitement mensonger du titre de cet article, il est encore fait état de ce que le Président Laurent GBAGBO aurait accepté que son ancien Premier Ministre, Monsieur Pascal AFFI N’GUESSAN négocie en son nom avec le camp OUATARA. Cela est faux, a-t-elle dénoncé, dans un communiqué livré le 17 février dernier.

L’avocate fait également savoir que seul Assoa Adou a été mandaté par son client pour mener des discussions avec tous les autres partis ivoiriens. Jamais l’actuel président légal du parti à la rose, n’a été mandaté par ce dernier, pour agir en son nom, précise-t-elle.

Toutefois, reconnait Me Habiba Dembélé, Laurent Gbagbo et Affi N’guessan se sont rencontrés au cours d’un déjeuner sollicité par le second, en marge de l’audience du 6 février dernier à la Haye dans l’affaire ” Le procureur contre Laurent Gbagbo et Charles blé Goudé”.

Hartman N’CHO

Tags

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer