AfriqueSanté
A la Une

Le coronavirus pourrait devenir une “épidémie silencieuse” en Afrique selon l’OMS

En raison d’une insuffisance très avérée des tests de dépistage de coronavirus dans les pays africains, un responsable de l’Organisation mondiale de la santé, M. Samba Sow a déclaré que ce mal pourrait devenir « épidémie silencieuse » sur ce continent.

C’est aux dirigeants africains que l’appel est lancé. L’OMS en appelle à leur responsabilité dans la gestion de la crise sanitaire qui préoccupe à ces heures le monde entier.

Publicité

Elle réclame à ces derniers un sens d’organisation afin de prévenir les risques futurs. Autrement dit, il faudrait selon l’envoyé spécial de l’Oms Samba Sow accorder une priorité aux tests de dépistage en vue de détecter les risques et en fin de compte s’en préserver.

“Mon premier point pour l’Afrique, ma première préoccupation, c’est que le manque de tests conduit à une épidémie silencieuse en Afrique. Nous devons donc continuer à pousser les dirigeants à donner la priorité aux tests”, a déclaré M. Sow lors d’une conférence de presse lundi.

Pour l’heure, l’Afrique compte à peu près 3 500 décès avec plus de 116 000 infections, selon le Centre africains de contrôle des maladies. Des taux jusqu’ici bien plus faibles que dans certaines régions d’Europe et des États-Unis.

Tags

Articles similaires

Un commentaire

  1. L’anti-virus est aussi un virus. La maladie n’est pas que virale. Le nettoyage des données est tout autant nécessaire que l’hygiène qui est un soin. Il n’y a pas de remède unique pour un virus en mutation qui est multiple. On inocule les informations les unes après les autres parfois contradictoires. La solution n’est pas miraculeuse mais réfléchie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer