Europe

Le Dalaï Lama demande à l’Europe de renvoyer les migrants dans leur pays d’origine

Le Dalaï Lama a averti que l’Europe pourrait devenir « musulmane ou africaine » si les migrants qui ont été accueillis ne sont pas renvoyés dans leur pays d’origine.

Le chef spirituel bouddhiste, 83 ans, qui vit en tant que réfugié en Inde depuis qu’il a fui le Tibet en 1959, a déclaré que seul un « nombre limité » de migrants devrait être autorisé à rester.

Lors d’une interview accordée à la BBC, le Dalaï Lama a ajouté que les migrants qui se sont réfugiés en Europe devraient recevoir des compétences avant d’être renvoyés.

Publicité

Il a déclaré que l’Europe avait l’obligation d’accueillir ceux qui avaient besoin d’aide, mais qu’en fin de compte, ils devraient être renvoyés dans leur pays d’origine.

« Les pays européens devraient accueillir ces réfugiés et leur donner une éducation et une formation, avec pour objectif leur renvoyer dans leur pays d’origine ».

Interrogé sur les mesures à prendre pour ceux qui refuse de partir et veulent rester dans leur pays d’adoption, il a répondu : « Un nombre limité est acceptable. Mais toute l’Europe pourrait devenir un jour un pays musulman ou africain ».

En ce qui concerne son propre statut de réfugié, le Dalaï Lama a répété ses précédentes affirmations selon lesquelles « l’Europe appartient aux Européens ».

Ce n’est pas la première fois que le moine fait de tels commentaires. Dans un discours prononcé l’année dernière à Malmö, en Suède, le bouddhiste tibétain a déclaré que les réfugiés devraient rentrer chez eux pour aider à reconstruire leur propre pays.

«  Accueillez-les, aidez-les, éduquez-les, mais en fin de compte, ils doivent développer leur propre pays. Je pense que l’Europe appartient aux Européens ».

En septembre dernier, lorsqu’il a fait des commentaires similaires après avoir été interrogé sur les réfugiés lors de son discours public à Rotterdam, le Dalaï Lama a publié une déclaration en réponse.

« Quand les réfugiés d’autres pays arrivent en Europe, c’est bien que l’Allemagne et d’autres pays européens leur apporté leur aide. Cependant, je pense que la plupart de ces réfugiés considèrent leurs propres terres comme leur patrie, mais en ce moment même, il y a beaucoup de meurtres, d’intimidation et de souffrance.

C’est pour ça qu’ils se sont fuis. C’est la raison pour laquelle, à court terme, les pays européens devraient leur fournir un abri et, en particulier, offrir aux enfants des possibilités d’éducation et de formation, y compris une formation mécanique, pour les jeunes.

L’objectif est qu’ils puissent à terme retourner pour reconstruire leur propre pays. C’est ce que je pense depuis le début. Par exemple, nous, Tibétains, nous nous sommes réfugiés en Inde, mais la plupart des Tibétains veulent retourner au Tibet lorsque la situation aura changé. Chaque pays a sa propre culture, sa propre langue, son propre mode de vie, et il est préférable pour les gens de vivre dans leur propre pays. C’est mon opinion ».

Dans une récente interview accordée à la BBC, le Dalaï Lama, qui est le chef spirituel du peuple tibétain, a ajouté qu’il salue les efforts de l’Union européenne dans la lutte contre les conflits mondiaux.

Pub


Les chiffres de l’année dernière indiquent qu’environ 4,4 % des 512 millions d’habitants de l’Union européenne sont des ressortissants de pays tiers.

Le moine bouddhiste a fait de l’Inde son pays depuis qu’il a fui la capitale Lhassa en 1959 pendant le soulèvement tibétain.

Il a créé un gouvernement en exil à Dharamsala, dans le nord de l’Inde, et a lancé une campagne pour récupérer le Tibet à la Chine, qui s’est peu à peu transformée en un appel à une plus grande autonomie, connue sous le nom de « voie du milieu ».

L’Inde, qui lui a accordé l’asile en 1959, a soutenu le dirigeant tibétain mais, dernièrement, le gouvernement a maintenu ses distances, citant des sensibilités diplomatiques.

Crédit photo : thesun

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer