À la UneCôte d'IvoirePolitique
A la Une

Côte d’Ivoire-Législatives/ Koné Katinan va saisir le Conseil Constitutionnel

Justin Koné Katinan et Damana Pickass, deux exilés politiques du Front Populaire Ivoirien digèrent mal le rejet de leurs candidatures pour les législatives. Dénonçant un arbitraire de la Commission électorale indépendante, ils entendent saisir le Conseil Constitutionnel.

Publicité

Koné Katinan et Damana Adia Pickass vont saisir le Conseil Constitutionnel ivoirien pour contester la décision de la Commission électorale indépendante. Ils estiment avoir été lésés dans la publication de la liste des candidats devant concourir pour les législatives du 6 mars 2021.

La CEI n’a pas retenu leurs candidatures, arguant que les deux responsables du FPI en exil n’ont pas apporté la preuve qu’ils vivaient continuellement en Côte d’Ivoire durant les cinq dernières années écoulées. Et pour prouver cela, la CEI ne leur donné qu’un jour.

« Par ailleurs le délai de 24 heures qui nous été alloué pour répondre à cette demande n’est prévu par aucune disposition du code électoral n’ayant pas officiellement reçu de la CEI, nous ne savions pas à quel moment commençait à courir ledit délai« , proteste Koné Katinan. Au regard de ce délai serré, Katinan pense que la CEI a fait de l’arbitraire.

« Au vue de tout ce qui précède, nous affirmons que c’est de façon arbitraire que la CEI a rejeté nos candidatures. Aussi, avons-nous décidé, après avis d’EDS qui parraine nos candidatures, d’exercer un recours devant le Conseil Constitutionnel, droit que nous reconnaît l’article 82 alinéa 2 du Code électoral« , a annoncé l’ex-ministre du Budget du dernier gouvernement Gbagbo.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page