USA

L’Etat de Californie veut quitter les États-Unis…Explication!

Une campagne visant à ce que la Californie fasse sécession, dans la foulée de l’arrivée au pouvoir du nouveau président républicain Donald Trump, gagne du terrain.

Publicité

Les indépendantistes californiens viennent de marquer des points. Le secrétaire d’Etat de la Californie, Alex Padilla, a donné son feu vert jeudi 26 janvier, pour que les militants d’une «Nation de Californie» – mouvement aussi surnommée «Calexit» (NLDR : sortie de l’État de Californie des États-Unis) – démarrent le processus pour faire sécession.

Publicité

Si cette initiative réussit, la Californie sera un pays séparé des États-Unis. C’est la première fois depuis 1861 qu’un État (Caroline du Sud) tenterait de sortir des États-Unis.

Une des personnes poussant pour la sécession a expliqué pourquoi la Californie veut sortir des États-Unis:
«La Californie est l’endroit le plus diversifié du monde et nous voulons avoir plus de minorités, plus d’immigrants, plus de liens internationaux».

L'Etat de Californie veut quitter les États-Unis...Explication!

Les militants vont devoir collecter 585 407 signatures pour que cette mesure soit soumise au vote lors des élections de novembre 2018.

Le secrétaire d’Etat de la Californie, Alex Padilla, a donné son feu vert jeudi 26 janvier pour que les militants d’une « Nation de Californie »  démarrent la collecte des près de 600 000 signatures nécessaires pour que la mesure soit soumise au vote lors des prochaines élections en novembre 2018. Il leur faudra en récolter 585 407 exactement, d’ici le 25 juillet, soit 8 % des votants inscrits dans le grand Etat de l’ouest américain.

Si la Californie était un État indépendant, il disposerait à lui seul de la sixième économie mondiale. L’État est à une très forte majorité démocrate.

Les partisans du Calexit, dont la campagne s’intitule « Yes California », poussent pour l’indépendance de leur État car ils l’estiment peu en phase avec le reste des États-Unis et pensent que la Californie pourrait prospérer toute seule.

L’idée d’une Californie indépendante est devenue très séduisante pour beaucoup dans la foulée de la victoire de Donald Trump. Sa rivale démocrate Hillary Clinton a remporté en Californie 4,2 millions de voix de plus que le nouveau président lors du scrutin du 8 novembre dernier, soit près de deux fois plus de voix.

‘Si l’initiative était effectivement soumise au vote, un «Oui» conduirait à une modification de la Constitution de l’Etat, selon laquelle «la Californie est une partie inséparable des États-Unis» et «la Constitution des Etats-Unis est la loi suprême du pays», selon un communiqué du bureau d’Alex Padilla. Les électeurs auraient alors à décider lors d’un référendum en 2019 si la Californie doit devenir un Etat indépendant. Alex Padilla a reconnu que cette éventualité, hautement improbable, aurait de sérieuses répercussions sur l’Etat, et que de nombreux obstacles légaux subsisteraient. il faudrait ensuite ajouter un amendement à la Constitution des Etats-Unis. Or toute modification de la Constitution des Etats-Unis exige l’assentiment des deux tiers du Congrès et de 38 des 50 Etats américains. Autant dire que le projet a très peu de chances d’aboutir », rapporte Le Parisien.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page